Franck Lecoche, un Audois dans l’élite mondiale – .

Franck Lecoche, un Audois dans l’élite mondiale – .
Franck Lecoche, un Audois dans l’élite mondiale – .

Franck Lecoche, né à Carcassonne et résidant à Narbonne, participera à la finale du championnat du monde de crossfit « adaptative vision » aux Etats-Unis en septembre prochain.

C’est l’histoire de Franck Lecoche. Franck Lecoche, 31 ans. Un athlète vivant à Narbonne. Un coach sportif. Un passionné de crossfit, un compétiteur, l’un des meilleurs mondiaux dans sa catégorie, « vision adaptative ». Car Franck Lecoche souffre d’un déficit visuel génétique depuis ses 9 ans, ce qui ne l’empêche pas de s’exprimer physiquement. Ses performances sportives le prouvent.

En mars dernier, lui, qui se remet actuellement d’une blessure aux ligaments croisés du genou droit, a terminé 7e de la phase qualificative des Championnats du monde des CrossFit Games et 6e des demi-finales. Actuellement, il est 6e mondial en CrossFit Adaptive Vision. Et du 19 au 22 septembre 2024, il participera à la finale aux États-Unis à San Antonio. « C’est un peu comme les Jeux Paralympiques du CrossFit » il décrit.

A Villesèquelande, c’était soit le foot, soit la danse. J’ai donc choisi le foot.

Trois grands domaines d’application : l’haltérophilie (clean and jerk, etc.), le cardio (vélo, ski indoor, etc.) et la gymnastique. Son objectif ? « Finir le plus haut possible », affirme naturellement le jeune homme. Le sport est l’un des grands domaines de la vie de Franck Lecoche. A cinq ans, il décroche sa première licence au club de football de Villesèquelande, dans le quartier de Carcassonne où il est né. « À Villesèquelande, c’était soit le foot, soit la danse. J’ai donc choisi le foot »Franck Lecoche plaisante aujourd’hui.

Au quotidien, il n’a besoin de personne pour se déplacer dans la sphère privée ou dans la ville de Narbonne, mais à San Antonio – qu’il ne connaît pas – il devra être accompagné d’un proche. Les billets d’avion seront à sa charge, tout comme l’hébergement aux États-Unis. Pour cela, Franck a lancé une cagnotte sur Leetchi. On peut dire qu’il est très motivé et qu’il s’entraîne dur chez Viniacius à Vinassan.

La volonté est dans sa nature. Le garçon ne se laisse jamais abattre. « J’ai toujours voulu vivre comme tout le monde » insiste-t-il. Quatre ans après le début de sa maladie, il a repris une licence de football à Cazilhac. À l’école, il se débrouillait avec une loupe et un ordinateur. Titulaire d’un bac + 3, licence de gestion et création d’entreprise et d’un BP Jeps musculation et haltérophilie. Il pratique le CrossFit depuis ses 26 ans. Très sérieusement depuis septembre 2021. Dans deux mois à San Antonio, il pourrait bien entrer dans la cour des très grands. À l’échelle mondiale.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La décision est prise pour Tedesco – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné