Une solution radicale contre les squatteurs testée à Nice – .

Une solution radicale contre les squatteurs testée à Nice – .
Une solution radicale contre les squatteurs testée à Nice – .

Un nouveau dispositif anti-squat est testé dans des logements vacants à Nice (Alpes-Maritimes).

Ce système d’alarme combine vidéosurveillance, sirène intérieure et générateur de brouillard.

Une équipe de TF1 est allée l’observer.

Suivez la couverture complète

Et 13H

Dans la lutte contre le squat, si la solidarité entre voisins reste l’arme la plus efficace, elle n’est pas toujours suffisante. À Nice, dans les Alpes-Maritimes, un système anti-intrusion combinant une caméra de surveillance, une sirène intérieure et un générateur de brouillard a commencé à être testé dans une quarantaine de logements vacants. L’objectif est de lutter contre le squat avant même qu’il ne le devienne.

A l’issue de l’expérimentation, si ce dispositif a fait ses preuves, il sera déployé dans d’autres habitations. En quoi consiste-t-il concrètement ? Comme le montre le reportage de TF1 ci-dessus, en cas d’intrusion, une alarme se déclenche immédiatement. Puis, au bout de 30 secondes, si le propriétaire ne compose pas de code de désactivation, un épais nuage de fumée se propage dans chaque pièce de l’habitation, obligeant les intrus à quitter les lieux.

TF1

Notre équipe a fait le test, et il est impossible de rester à l’intérieur plus de quelques secondes.En tout cas, on a une intervention policière en moins de dix minutes. Le brouillard est un complément. Il va permettre aux gens de ne pas rester sur place. Il ne laisse pas de résidus. C’est de la glycérine végétale. Donc ce n’est pas nocif pour les animaux« , explique à notre caméra Aurélien Mach, responsable commercial chez Verisure.

Malgré les nuisances potentielles pour le quartier, ce dispositif anti-squat est plutôt bien accueilli par les riverains.Si cela peut faire partir des gens qui ne sont pas autorisés à venir« , raconte une femme interrogée par notre équipe. »Il faut tout faire pour empêcher ce vandalisme.“, confie un autre habitant. Côte d’Azur Habitat, bailleur social, a passé commande de 40 systèmes d’alarme gaz, qui pourront être installés temporairement dans les logements vacants.

Avec cet appareil, nous pouvons immédiatement reprendre possession de la maison

Anthony Borré, premier adjoint au maire de Nice en charge de la sécurité et président du bailleur Côte d’Azur Habitat.

Coût de l’expérience : 36 000 euros pour un an.C’est beaucoup moins cher que d’avoir des squatteurs toute l’année qui nous privent de loyer. S’ils restent plus de 48 heures sans être identifiés, nous devons entrer dans une procédure qui est longue et coûteuse. Avec ce système, nous pouvons reprendre possession du logement immédiatement“, explique Anthony Borré, premier adjoint au maire de Nice en charge de la sécurité et président du bailleur Côte d’Azur Habitat.

Les logements vacants sont parfois occupés par des familles, mais aussi par des trafiquants de drogue. Lorsque cela se produit, le bailleur social peut faire appel au service de médiation de la tranquillité publique pour leur demander de quitter les lieux et les signaler à la police si nécessaire.Nous sommes intervenus dans des appartements à quatre ou cinq reprises. Un tel système limitera le pouvoir de recouvrement des contrevenants.s”, estime Stéphane, chef de brigade.

  • Lire aussi

    « C’est dur de se faire voler ses biens » : les propriétaires d’appartements squattés à Annemasse soulagés après la décision de justice

Parallèlement, 24 nouvelles caméras de vidéosurveillance ont été installées pour surveiller les entrées et sorties des immeubles de la ville. Depuis le début de l’année 2024, 300 appartements gérés par le bailleur social ont été squattés sur un total de 20 000 logements.


MD | TF1 report: Anouchka Flieller and Didier Laborde

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Dernier jour ce dimanche au Haras de Tarbes – .
NEXT A summer stroll along the Sèvre Niortaise in Poitou-Charentes – .