« C’est fini, c’est devenu résidentiel »

« C’est fini, c’est devenu résidentiel »
« C’est fini, c’est devenu résidentiel »

Vous naviguez sur le site de Radio-Canada

Accéder au contenu principalAller au pied de pageAide à la navigation Début du contenu principal

Début du contenu

L’ancienne prison Tanguay qui sera détruite et reconstruite, vue de la cour des gens habitant le secteur.PHOTO: Radio-Canada / René Saint-Louis

Publié le 9 juillet 2024

Plusieurs citoyens de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville à Montréal s’opposent à la reconstruction de la prison Tanguay. Cette prison pour femmes est située à Laval depuis 2016, mais le gouvernement du Québec veut la replacer là où elle était à l’origine, à côté de la prison de Bordeaux. Le journaliste René Saint-Louis explique que l’opposition est telle qu’il n’a pas rencontré une seule personne qui y était favorable.

Le résident Sam-Philip Maliha souligne que la reconstruction ne devrait pas avoir lieu car le quartier est désormais résidentiel. Il en va de même pour Martin Chapdelaine qui habite également le quartier.

« Il faut faire face aux drones, à la dégradation de la qualité de vie, aux cris des prisonniers quand ils sont dehors. Ces gens ont le droit de vivre aussi. »

Une citation de Martin Chapdelaine

René St-Louis explique également que le ministère est allé rencontrer la population et que des consultations sont en cours pour réduire les nuisances avant la reconstruction de la prison. Mais la plupart des résidents refusent de participer à ces rencontres, selon lui.

Durée 9 minutes9 minutes

Ces contenus peuvent vous intéresser

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Carlos Sainz donne le ton devant Max Verstappen et Charles Leclerc ! – .
NEXT A Penmarc’h, en musique avec l’académie de la Madeleine ! – .