Québec étudie la possibilité d’un contournement de l’autoroute 20 – .

Québec étudie la possibilité d’un contournement de l’autoroute 20 – .
Québec étudie la possibilité d’un contournement de l’autoroute 20 – .

Les expropriations se succèdent depuis plus de six décennies. Depuis, pas moins de 16 gouvernements se sont succédé. Que ce soit l’Union nationale, le Parti libéral du Québec, le Parti québécois ou la Coalition avenir Québec, rien n’a été fait. Que ce soit durant les neuf ans de règne du gouvernement Charest (2003 à 2012), celui de René Lévesque de 1976 à 1985 ou encore de 1994 à 2001, époque où le Parti québécois a vu élire trois premiers ministres différents, rien n’a été fait pour construire une voie de contournement dans ce secteur clé de l’économie de la région.

Dans une entrevue accordée à CTV, la porte-parole du ministère des Transports du Québec, Sarah Bensadoun, a admis que toutes les options possibles sont étudiées. Toujours dans le même reportage, on peut apprendre que le ministère a pratiquement terminé la première partie de son analyse, mais qu’aucune date n’a été fixée pour la suite de l’étude.

Cette possibilité de contournement survient alors qu’une mobilisation citoyenne a été lancée le 29 mai. Pour l’occasion, citoyens engagés, commerçants et élus se sont réunis pour présenter le projet, qui comprend une pétition pour inciter le gouvernement du Québec à compléter l’autoroute 20 entre Vaudreuil-Dorion et L’Île-Perrot. Du côté de l’action citoyenne, on s’est dit intraitable lors du lancement.

« Nous vivons avec des répercussions dans notre vie », souligne Odette Lalonde, une citoyenne impliquée dans le projet. « Chaque jour, nous sommes confrontés à des délais, à du stress et inévitablement à des frustrations. »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les hôtels peinent à se remplir à Quimper – .
NEXT La Ville de Lyon lance une consultation en ligne en amont des Assises du Commerce – .