A des milliers de kilomètres de Kourou, les Toulousains suivent de près Ariane 6.

A des milliers de kilomètres de Kourou, les Toulousains suivent de près Ariane 6.
A des milliers de kilomètres de Kourou, les Toulousains suivent de près Ariane 6.

Des spectateurs assistent sur un écran géant au décollage de la fusée Ariane 6 depuis Kourou, à la Cité de l’espace de Toulouse, le 9 juillet 2024

PHOTO AFP / Valentine CHAPUIS

Heureux de voir la fusée décoller avec succès, plus d’un millier de personnes, assises sur une pelouse de la Cité de l’espace à Toulouse, profitent du début d’une brise après une journée très chaude et applaudissent furieusement à chaque nouvelle étape franchie avec succès, après le décollage proprement dit.

Sur une scène, juste devant l’écran, des commentateurs, dont des experts, expliquent au public les aspects techniques du lancement, sans oublier de mentionner au passage que l’équipe de France de football a marqué un but contre l’Espagne lors de l’Euro-2024, provoquant également de vifs applaudissements.

« C’est toujours impressionnant de voir une fusée décoller », explique Karine Moullec, debout à quelques mètres du food truck qui, après s’être rempli de clients, a été déserté par la foule voulant suivre le décollage en direct.

« Ça fait rêver, ça donne de belles aventures, de belles histoires », ajoute en souriant ce graphiste de 37 ans.

« On ne passe pas d’Ariane 5 à Ariane 6 tous les jours », souligne Sébastien Papon, 38 ans.

Attiré depuis longtemps par « la découverte de l’univers, l’exploration, la conquête de l’espace », il avait dit être un peu inquiet avant le décollage en raison des risques d’échec du lancement.

« Je ne suis pas stressée, je ne suis pas dedans (la fusée) », confie au contraire, amusée, Catherine Gérard, 56 ans, visiblement heureuse d’assister à « quelque chose d’un peu magique ».

Au départ moins intéressée par les fusées spatiales, Séverine Alain souhaite raconter le décollage à son fils de six ans : « Il commence à beaucoup parler de l’espace, à demander à quelle distance on est du soleil ou s’il pourra aller sur Mars. »

Des spectateurs assistent sur un écran géant au décollage de la fusée Ariane 6 depuis Kourou, à la Cité de l’espace de Toulouse, le 9 juillet 2024 PHOTO AFP / Valentine CHAPUIS

En découvrant la Cité de l’Espace, cette Orléanaise de 32 ans aimerait désormais revenir avec lui, dit-elle, debout derrière la foule.

La Cité de l’espace a indiqué à l’AFP que 4.000 personnes s’étaient inscrites en amont pour cet événement gratuit, mais n’a pas pu préciser le nombre de personnes réellement présentes.

Ariane 6, qui a décollé pour la première fois mardi du Centre spatial guyanais (CSG) de Kourou, avec quatre ans de retard, doit redonner aux Européens un accès indépendant à l’espace.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV BAC 2024. Les jumelles dijonnaises obtiennent leur baccalauréat avec mention… avec la même moyenne ! – .
NEXT Beaune – Un projet de data center à la Maison Départementale de Beaune – .