après Paris, un centre INSEP va ouvrir à Montpellier – .

après Paris, un centre INSEP va ouvrir à Montpellier – .
après Paris, un centre INSEP va ouvrir à Montpellier – .

Par

Gil Martin

Publié le

9 juillet 2024 à 20h57

Voir mes actualités
Suivez Metropolitan

Depuis le 4 juillet, l’équipe de France de judo raffiné dans les murs de la CREPS de Montpellier leur préparation pour les JO de Paris. Les athlètes de la délégation française ont profité d’un équipement de pointe pour sport de haut niveau du CREPS pendant une dizaine de jours, avant une alerte covid (un participant testé positif) n’oblige pas le personnel à interrompre les efforts.

Teddy Riner en « grande forme »

Cela n’a pas affecté outre mesure les judokas, y compris un Teddy Riner ambitieux, très satisfait de sa préparation et de son séjour à Montpellier, et qui est « en très bonne forme ». Gourmet, motivé comme jamais à l’idée de combattre à Paris, « à la maison », le champion multi-médaillé attend le début de l’événement avec calme, avouant qu’il compte ramasser quelques grammes d’or cet été.

L’envie d’un INSEP au sud

Mais ce mardi 9 juillet, c’est Stéphane Nomisle Président de la Fédération Française de Judoqui a créé le buzz en annonçant que l’INSEP Judo, basé à Paris, allait ouvrir un deuxième centre… à Montpellier ! « Ce n’est pas un hasard, a-t-il expliqué après l’annonce : le judo et Montpellier, qui a accueilli les Championnats d’Europe, ont tissé de vrais liens au fil des années. Nous avons de nombreuses propositions pour accueillir notre stage de préparation olympique mais nous avons choisi le CREPS de Montpellier. On connaît les installations, avec des équipements de très haut niveau, on est en confiance ici. »


Le choix de Montpellier

De cette relation de confiance est né un autre projet : « Nous aimerions ouvrir une deuxième centre INSEP pour le judo en France, et de préférence dans le sud car nous avons déjà celui de Paris… Nous avons choisi Montpellier », annonce Stéphane Nomis qui confirme les bonnes relations de sa fédération avec la Montpellier Métropole et le Occitanie region. Le président du judo français veut lancer le projet en septembre, et nul doute que des discussions s’ouvriront entre la fédération et les collectivités.

Vidéos : actuellement sur News

Stéphane Nomis n’a pas encore donné de date d’ouverture pour cette Insep « sud », et assure ne pas avoir déterminé le futur site d’implantation de l’établissement dédié à la formation des sportifs de haut niveau. Mais la piste de Lycée Mermozqui abrite déjà un pôle d’espoir le judo, et en particulier un section études sportives pour les jeunes, ne serait pas ignoré.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actualité.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Bientôt des feux tricolores pour prévenir du danger sur cette plage non surveillée près de Perpignan – .
NEXT Prendre soin des oiseaux – .