Le corps d’une femme retrouvé démembré, son partenaire placé en garde à vue – .

Le corps d’une femme retrouvé démembré, son partenaire placé en garde à vue – .
Le corps d’une femme retrouvé démembré, son partenaire placé en garde à vue – .

Visé par un mandat de recherche, il “a été interpellé à Paris lundi peu après 14 heures”, a précisé le parquet. Il a indiqué avoir transmis l’affaire au parquet de la chambre criminelle de Poitiers.

Disparu depuis une semaine

Le corps de la victime a été découvert sur le seuil d’un appartement du quartier sensible de Pontreau. Alors que les policiers intervenaient au domicile d’une femme de 27 ans, disparue depuis une semaine et “victime de violences”, un homme s’est présenté à eux “avec un sac” à l’intérieur duquel se trouvaient “des membres d’un corps féminin”, selon une source policière.

En garde à vue, l’individu a déclaré avoir « été contacté par la compagne » de la victime, qui lui a alors demandé « de récupérer le sac et de le mettre à la cave ».

Au domicile, les trois enfants de la victime, âgés de 18 mois, 4 et 7 ans, ont été retrouvés seuls.

L’individu a été blanchi de tout acte répréhensible et libéré, selon la même source.

La rédaction vous conseille

« L’identité de la victime ne peut être formellement établie à ce stade », a indiqué lundi soir le procureur de la République de Niort Julien Wattebled, précisant qu’une autopsie était en cours à l’institut médico-légal de Poitiers pour vérifier si le corps était bien celui de la mère disparue.

Selon la Nouvelle République, le compagnon de la victime avait enregistré lundi matin deux vidéos en direct sur le réseau social TikTok, assurant, sans jamais montrer son visage, qu’il n’avait pas tué la jeune femme. Il avait également posté deux photos du couple enlacé.

Au domicile, les trois enfants de la victime, âgés de 18 mois, 4 et 7 ans, ont été retrouvés seuls.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Dans l’Indre, un arbre à la croissance extraordinaire – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné