Un patient décède après une opération, deux dentistes accusés d’homicide involontaire – .

Un patient décède après une opération, deux dentistes accusés d’homicide involontaire – .
Un patient décède après une opération, deux dentistes accusés d’homicide involontaire – .

En juillet 2023, en Gironde, une femme d’une soixantaine d’années est décédée après une opération chez un dentiste de Gujan-Mestras. Un an après les faits, deux dentistes ont été mis en examen pour non-assistance à personne en danger et homicide involontaire, a appris l’AFP.AFP Lundi 8 juillet 2024 auprès du parquet de Bordeaux, confirmant une information de Sud-Ouest .

La victime, une mère de famille de 68 ans profitant de sa retraite en Guadeloupe, a été « est venue voir ses enfants et essayer de régler ses problèmes dentaires »précise le quotidien régional. Opérée le 3 juillet, elle est décédée le lendemain à l’hôpital universitaire Pellegrin de Bordeaux, après avoir subi une ” insuffisance cardiaque “ alors qu’elle subissait une « mise en place d’un nouvel implant ».

Valium et benzodiazépines

Les enfants du patient ont déposé « plainte contre X pour homicide involontaire » 20 novembre 2023, mise en place « en lien direct » sa mort « avec soins médicaux et dentaires »Des analyses sanguines réalisées in extremis ont révélé la présence de traces de Valium et également de benzodiazépines. Le dentiste qui a opéré la victime a admis lui avoir administré du Valium pour la détendre mais nie lui avoir prescrit les benzodiazépines.

« Ma mère n’a jamais pris de médicaments, elle se soignait uniquement par homéopathie, elle n’avait pas de benzodiazépines à la maison et son médecin ne lui en a jamais prescrit. »assuré Sud-Ouest l’un des fils de la victime. En outre, le dentiste aurait promis une « dose de cheval » Pour l’endormir, les secours n’ont été appelés que 15 minutes plus tard, selon le quotidien régional. A l’arrivée des secours, personne ne tentait de réanimer la sexagénaire. Le parquet de Bordeaux a ouvert une enquête « enquête judiciaire sur les accusations d’homicide involontaire et de non-assistance à personne en danger » 6 juin.

Dentiste radié à vie en Angleterre

Suite à l’enquête menée par la brigade de recherche d’Arcachon, un dentiste a été « accusé d’homicide involontaire et de non-assistance à personne en danger ». Il a été placé « placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire national français et interdiction d’exercer la profession de chirurgien-dentiste »ajoute le parquet.

Un deuxième dentiste et une assistante dentaire étaient « mis en examen pour non-assistance à personne en danger et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire national ». Selon Sud-Ouestl’un des deux praticiens est un citoyen britannique résidant à Paris, « banni à vie en Angleterre »Dans son pays d’origine, il a été condamné pour avoir prescrit des traitements coûteux sans raison médicale.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Jordi Savall, le retour d’un pilier du festival – .
NEXT La Croix-Rouge prête à emménager dans de nouveaux locaux – .