Des militants socialistes portent plainte à Nantes pour agression – .

Des militants socialistes portent plainte à Nantes pour agression – .
Des militants socialistes portent plainte à Nantes pour agression – .

Par

Laura Gentil

Publié le

9 juillet 2024 à 11h14

Voir mes actualités
Suivez - Nantes

Ces dernières semaines, l’actualité politique est en ébullition suite à la dissolution de l’Assemblée nationale et à l’organisation d’élections législatives. Les tensions entre les différents partis ont donné lieu à plusieurs incidents à travers la France.

À NantesSelon les Jeunes socialistes, dans la soirée du vendredi 5 juillet, des militants socialistes ont été agressés par un « membre de l’équipe de Mounir Belhamiti, candidat de l’ancienne majorité présidentielle”.

Ils ont annoncé dans un communiqué de presse qu’ils ont a déposé une plainte.

«Gifles», «intimidations», «insultes homophobes»

Le communiqué des Jeunes socialistes a été publié ce lundi, « en raison de la réserve électorale en vigueur du samedi 6 juillet au dimanche 7 juillet », précisent les militants de gauche.

Selon eux, « vendredi soir, avant minuit », alors que trois militants des Jeunes socialistes « collaient des affiches », ils ont été agressés par un « membre de l’équipe de Mounir Belhamiti », député sortant de la 1concernant circonscription électorale.

Vidéos : actuellement sur News

Gifles, intimidations physiques et verbales, insultes homophobes, menaces de mort : nous sommes profondément indignés de voir la violence se propager dans une campagne électorale qui méritait le respect de tous et la sérénité.

Jeunes socialistes

Une plainte déposée

« Nous annonçons avoir déposé plainte », précisent les Jeunes socialistes dans leur communiqué. Ils réclament « que des sanctions à la mesure de la gravité des faits soient prises ».

Nous remercions les riverains venus nous soutenir et soutenons également le riverain venu nous soutenir, qui a également été agressé verbalement et physiquement par le membre de l’équipe de Mounir Belhamiti.

Jeunes socialistes

Les Jeunes Socialistes soulignent qu’une vidéo de l’incident existe.

Mounir Belhamiti dément

Contacté par actualités Nantes, l’ancien député Mounir Belhamiti Il a déclaré qu’il n’avait pas entendu parler de l’histoire avant lundi. « J’ai vu l’histoire sur Twitter, j’ai été assez surpris de voir ça. »

Aucun de nos militants n’a signalé d’altercation avec les équipes de Karim Benbrahim (nouvellement élu député de la 1ère circonscription – NDLR).

Mounir Belhamiti
Ancien député de la 1ère circonscription de Loire-Atlantique

Au contraire, le membre de la parti présidentiel décrit plutôt une ambiance cordiale durant la campagne avec les équipes de son adversaire. Selon lui, aucun de ses militants ne colle les affiches seul, une « protocole de paire » ayant été mis en place pour la campagne.

J’avais un prestataire de services de collage. C’était le seul à pouvoir coller des affiches lui-même. Mais nous avons contacté l’entreprise et il n’y a eu aucun rapport d’altercation autre que le retrait des affiches.

Mounir Belhamiti
Ancien député de la 1ère circonscription

« Les Jeunes Socialistes parlent de ‘mes militants’ mais ce ne sont pas mes militants ! » a assuré Mounir Belhamiti L’actualité nantaise. « S’il y a eu une agression, je suis désolé et J’invite les victimes à porter plainte, « Ce qui a été fait, c’est clair. La justice doit faire la lumière sur ce qui s’est passé, mais cela n’a rien à voir avec mon équipe d’activistes. »

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actualité.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sans patinoire, les clubs se tournent vers d’autres horizons – .
NEXT 2 millions d’adresses sont déjà éligibles à XGS-PON – .