Mission d’exportation de vin de myrtille sauvage B – .

Mission d’exportation de vin de myrtille sauvage B – .
Mission d’exportation de vin de myrtille sauvage B – .

Le directeur des opérations de l’entreprise La Fabrique 1870, M. Lepage, a connu de nombreux changements au cours des derniers mois, dont un déménagement dans les anciens locaux du Garage Toyota à Saint-Félicien.

En attendant son installation, Karl Lepage travaille fort pour continuer d’exporter son vin rouge et se concentre à développer la meilleure version d’un rosé aux canneberges, qu’il espère voir bientôt sur les tablettes des succursales SAQ et des épiceries.

Les cuves dans lesquelles sont élaborés les vins dans les nouveaux locaux de la société La Fabrique 1870 à Saint-Félicien. (Mariane Guay/Le Quotidien)

C’est en août dernier que le produit aux bleuets de La Fabrique 1870 a fait son entrée dans les SAQ du Québec. À l’époque disponible dans une vingtaine de succursales, le vin de Karl Lepage se retrouve aujourd’hui dans près de 70 SAQ de la province. Mais ce n’est qu’un début pour M. Lepage, qui veut conquérir l’Ontario et l’Ouest canadien.

« On essaie de trouver plus de marchés au Québec, mais j’aimerais travailler en Ontario et dans l’Ouest canadien et peut-être aussi dans les Maritimes parce que ce n’est pas toujours facile avec la SAQ, alors j’essaie d’avoir deux ou trois marchés. »

Le vin B Sauvage présentement en vente à la SAQ est issu du millésime 2021, mais le millésime 2022 sera bientôt sur les tablettes. Selon M. Lepage, le goût de ce nouveau millésime est un peu différent parce que le fruit n’est pas le même. « Ça change, c’est comme avec le raisin, peu importe le vin, ça va changer d’une année à l’autre », dit-il.

Pourtant, c’est la même recette, testée et retestée, qui a été utilisée pour arriver à ce résultat.

« J’ai fait plusieurs essais, j’ai commencé en 2017 à faire des tests pour trouver la recette qui me plaisait le plus. 2021 a été mon premier millésime commercial, celui qui est actuellement en vente. Mais il se termine, ma prochaine livraison sera en 2022. »

Une nouveauté à base de canneberges

En plus du produit aux bleuets sauvages, le directeur des opérations de l’entreprise travaille sur un nouvel alcool, un rosé à base de canneberges. Pas encore tout à fait certain du nom du produit, Karl Lepage souligne qu’il est prêt à débarquer sur les tablettes et qu’il a fait une demande à la SAQ en août dernier pour entrer en magasin. Pour ce vin, il aimerait avoir la certification biologique et trouver la recette idéale pour qu’il soit sans sulfite.

Quel goût a ce nouveau vin ? Le principal intéressé dit qu’il n’a pas réfléchi à cette question en particulier et se contente de : « Ce sera une surprise !

Même si le produit n’est pas encore sur les tablettes, M. Lepage a pu faire goûter son nouvel alcool récemment, au festival Cépages en fête, où les dégustations ont été convaincantes. Il n’a pas décrit son goût, mais il sait qu’il est bon. « Tout le monde l’aime. Enfin, pas tout le monde, mais sérieusement, quelqu’un qui boit du rosé, c’est sûr qu’il va l’aimer », plaisante-t-il.

Prix ​​bonus

Signe que le vin de myrtille a le goût attendu, le produit a récemment reçu des éloges lors d’un concours national des vins et spiritueux locaux. En effet, les millésimes 2021 et 2022 de B Sauvage ont tous deux reçu la médaille d’argent à la Coupe des Nations.

Le vin de myrtille B Sauvage a récemment reçu des éloges. (Mariane Guay/Le Quotidien)

Karl Lepage est évidemment fier de ce prix. « C’est vraiment amusant, ça confirme ce que les gens pensent. »

L’étape suivante consiste à soumettre votre vin de canneberge à des concours pour voir comment il est reçu par les experts.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le jazzman Gregory Porter apporte sa voix au Longchamp à Marseille – .
NEXT Plusieurs stations de métro et RER fermées ce dimanche – .