Un tableau volé retrouvé à un arrêt de bus à Londres vendu pour 20,6 millions d’euros – .

Un tableau volé retrouvé à un arrêt de bus à Londres vendu pour 20,6 millions d’euros – .
Un tableau volé retrouvé à un arrêt de bus à Londres vendu pour 20,6 millions d’euros – .

Une histoire pleine de rebondissements qui se termine par une vente record. Le tableau « Le Repos pendant la fuite en Egypte » du peintre italien de la Renaissance Titien a été adjugé 22,3 millions de dollars (20,6 millions d’euros) la semaine dernière à Londres par la maison de ventes Christie’s.

Il s’agit du « prix le plus élevé jamais atteint » dans une vente aux enchères pour cet artiste, précise Christie’s sur son site. L’oeuvre avait été estimée entre 19 et 32 ​​millions de dollars, note CNN, soit entre 17 et 30 millions d’euros. Il s’agit de « l’œuvre la plus importante du Titien arrivée sur le marché des enchères depuis plus d’une génération », précise également la maison d’enchères.

De taille modeste par rapport aux autres œuvres de l’artiste (46 centimètres sur 62 centimètres), « Le Repos pendant la fuite en Égypte » est une huile sur bois peinte au début de la carrière de l’artiste, vers 1510. Elle représente Joseph, la Vierge et Jésus se reposant sur la route d’Égypte après avoir appris qu’Hérode, roi de Judée, voulait tuer l’enfant.

Le tableau a changé de mains à plusieurs reprises. Il a été volé lors du pillage des troupes napoléoniennes à Vienne en 1809 et emmené à Paris, puis ramené à Vienne où il a été revendu à des collectionneurs privés. Autrefois propriété de John Alexander Thynne, 4e marquis de Bath, au Royaume-Uni, il a été volé en 1995 à l’un de ses descendants. Le tableau a disparu des radars pendant près de sept ans avant d’être retrouvé dans un sac en plastique à un arrêt de bus londonien en 2002 par le détective Charles Hill, célèbre traqueur d’œuvres d’art.

L’homme avait offert une récompense de 100 000 livres sterling (environ 118 000 euros) pour toute information sur le tableau, rappelle BeauxArts. Un informateur l’a alors dirigé vers le célèbre arrêt de bus. Le propriétaire du tableau, peut-être dans l’impossibilité de vendre l’œuvre, a probablement préféré empocher l’argent.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Yoann Pageaud, patron de Lys noir – .
NEXT VIDEO – le 1er RPIMa en démonstration au Festival de Bayonne – .