solutions proposées à Limoges – .

solutions proposées à Limoges – .
solutions proposées à Limoges – .

Attaques de sites, demandes de rançon, phishing, tous les moyens sont bons pour s’introduire dans les systèmes informatiques, en prendre le contrôle et voler les données personnelles qu’ils contiennent à des fins malveillantes. Les cyberattaques sont quotidiennes et il devient difficile d’y échapper sans protéger son système. C’est pour prévenir les attaques, voire les contrer, que les premières rencontres professionnelles sur la cybersécurité ont été récemment organisées sur le technopôle de Limoges. Cet événement, porté par Limoges Métropole, s’inscrivait dans le projet de Centre de ressources cyber (CRC) Limoges-Nouvelle Aquitaine soutenu par la Communauté d’agglomération.

Avec un programme de conférences sur le thème de la cybersécurité et des ateliers pratiques, il était également question de découvrir l’écosystème local de partenaires qui œuvrent dans ce domaine ainsi que leurs différents services et solutions. « Vingt-deux entreprises du Limousin et d’Orange ont répondu présentes déclare Anastasia Shinkareva, responsable de l’innovation territoriale. Chacune a présenté son expertise aux entreprises qui ont une problématique de cybersécurité. L’objectif était principalement de sensibiliser les dirigeants quel que soit leur secteur d’activité à travers des conférences et des ateliers, comme la gestion de crise ou le phishing, mais aussi de montrer qu’il existe des solutions en termes d’hébergement de données via des data centers par exemple.

Vingt-deux entreprises du Limousin et d’Orange ont participé aux premières rencontres professionnelles de la cybersécurité qui se sont récemment déroulées sur la technopole de Limoges.

Les conférences qui ont rythmé la journée ont permis d’aborder la cybersécurité au sens large avec un aperçu de la menace cyber, des enjeux économiques et des défis de demain en lien avec le développement exponentiel de l’intelligence artificielle.

Transfonum et Cyber ​​Boost

Cette journée, importante pour toutes les entreprises potentiellement victimes d’une cyberattaque, a mis en lumière les solutions proposées par des entreprises locales. Limoges, par exemple, est à la pointe en matière de cryptologie avec son laboratoire Cryptis. « Ces chercheurs collaborent avec leurs homologues européens et mondiaux qui étudient les données post-quantiques. » souligne Gilles Toulza, vice-président de Limoges Métropole en charge du numérique.

Pour se protéger des cyberattaques, la Communauté urbaine peut octroyer des subventions aux entreprises implantées dans les vingt communes métropolitaines de 1 à 250 salariés, quel que soit le secteur, commerce, artisanat, industrie, PME, etc. Les agriculteurs sans salariés peuvent désormais en bénéficier depuis cette année.
Le dispositif « Transfonum » est éligible à une aide plafonnée à 5 000 € pour un investissement maximal de 10 000 €. Il est ouvert à toutes les entreprises, qu’elles soient artisanales, commerciales, agricoles, industrielles ou de services, établies avec au moins un salarié, pour s’équiper en logiciels, en matériel ou suivre une formation. L’aide « Coup de pouce cyber » est éligible à une aide de 50 % pour un investissement plafonné à 5 000 €. « En 2024, Limoges Métropole a consacré 400 000 euros à ces projets de transformation numérique. précise l’élu, et une vingtaine de diagnostics cyber ont déjà été réalisés. La communauté de communes de Mulhouse s’est inspirée de notre intervention.

ExpertCyber ​​​​certifié proximité

Parmi les prestataires présents, Proximit (40 salariés), basé à Aixe-sur-Vienne, a développé un savoir-faire qui lui a permis, cette année, d’être certifié ExpertCyber.

« Dans un contexte de cybermenaces grandissantes, Proximit a franchi une étape significative en devenant l’une des premières, si ce n’est la première, ESN du Limousin à être certifiée ExpertCyber, mettant ainsi en avant notre mission et notre expertise dans la lutte contre les cybermalveillances » annonce Carole Girard.

Cette certification offre aux entreprises la garantie de répondre aux standards les plus élevés, leur assurant ainsi une protection optimale contre des menaces numériques de plus en plus complexes et variées. « Notre clientèle est nationale et locale avec de nombreux industriels plus sensibles à la sécurité de leurs données elle précise. La cybersécurité fait partie de notre ADN. Bien sûr, c’est toujours un budget conséquent, mais nous sommes pragmatiques pour adapter nos produits à la taille de la structure. Aujourd’hui, nous étions surtout là pour sensibiliser et prendre des mesures préventives.

Parmi les 103 équipes ayant participé au concours OSINT Capture The Flag, quatre se sont qualifiées pour la finale organisée à Limoges. L’équipe « Dodopizza » a été sacrée gagnante.

A l’issue de la journée, des prix ont été remis aux finalistes du concours OSINT (Open Source INTelligence) Capture The Flag intitulé « MEDILEAK » organisé par Limoges Métropole. Trois cents équipes ont concouru dans cette compétition dont le scénario a été créé autour du détournement et de l’utilisation malveillante des données de santé. « La première phase de 15 jours s’est déroulée en ligne explique Anastasia Shinkareva. Les joueurs devaient mener l’enquête. Parmi 103 équipes, venues de toute la France et de Belgique, quatre équipes basées à Paris, Toulouse, Marseille et Agen se sont qualifiées pour la finale qui s’est déroulée le 11 juin à Limoges. C’est l’équipe « Dodopizza » qui participait pour la première fois à un concours Capture The Flag qui a remporté la finale.

Cette rencontre a reçu le soutien de l’ensemble des partenaires du CRC, à savoir ALIPTIC, la CCI Haute Vienne, le CHU, ESEA-NA, ADI, l’Université de Limoges et sa Fondation, OKANTIS, French Tech Limousin, ESTER Technopole, le Campus Régional de Cybersécurité et de Confiance Numérique de Nouvelle Aquitaine, le pôle de compétitivité Alpha RLH, Allis-NA, le Gérontopôle Nouvelle-Aquitaine, etc.).

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV réactions après la 14ème étape – .
NEXT Le sublime port de Collioure sera-t-il élu village préféré des Français ? – .