Les travailleurs de l’hôtellerie du Saguenay–Lac-Saint-Jean veulent leur part du gâteau – .

Les travailleurs de l’hôtellerie du Saguenay–Lac-Saint-Jean veulent leur part du gâteau – .
Les travailleurs de l’hôtellerie du Saguenay–Lac-Saint-Jean veulent leur part du gâteau – .

La tournée coordonnée de négociations hôtelières de la CSN passe par le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ici comme ailleurs, les travailleurs veulent améliorer leurs salaires et leurs conditions de travail tout en maintenant la croissance du secteur.

L’hôtel Château Roberval est le premier hôtel de la région à se joindre à la négociation coordonnée. Les travailleurs se réunissent cet après-midi pour partager un repas et discuter des enjeux de la négociation. Partout au Québec, les hôteliers ont profité de l’inflation pour augmenter considérablement le prix des chambres. De leur côté, les travailleurs des hôtels de la région ont vu leur pouvoir d’achat diminuer.

« Les hôteliers de partout au Québec s’attendent à une très bonne année 2024. S’ils sont en mesure de faire d’aussi bonnes affaires, c’est grâce aux efforts de leurs employés. En pleine crise du coût de la vie, nous négocions pour mettre fin à l’appauvrissement et enrichir les travailleurs de l’hôtellerie », explique Michel Valiquette, responsable du secteur de l’hôtellerie et trésorier de la Fédération du commerce–CSN.

Par ailleurs, le syndicat des employés de Delta Saguenay, qui a récemment adhéré à la CSN, négocie sa toute première convention collective CSN. L’un de ses objectifs est de se joindre à la prochaine ronde de négociations coordonnées dans l’hôtellerie, une demande en ce sens ayant été déposée auprès de l’employeur.

La tournée s’arrêtera donc demain midi au Delta pour rencontrer les syndicalistes. Les syndicats en négociation coordonnée soutiennent cette revendication et sont prêts à les aider dans leurs moyens de pression, si nécessaire.

Les sept revendications communes de la négociation coordonnée

  • Obtenir une augmentation salariale de 36% sur quatre ans pour compenser la perte de pouvoir d’achat liée à l’inflation.
  • Augmenter la contribution de l’employeur au régime d’assurance collective.
  • Superviser la formation de la relève et mieux accompagner les formateurs.
  • Revoir l’accès et la rémunération des congés annuels pour attirer de nouveaux talents et reconnaître l’expérience du personnel en place.
  • Éliminer le recours aux agences de placement.
  • Ralentir la surcharge de travail pour mieux protéger le personnel.
  • Assurez-vous que les employés décident entre eux comment partager les pourboires.

À propos du secteur de l’hôtellerie de la CSN

Le 11et La ronde de négociations coordonnées regroupe plus de 3 500 travailleurs issus de 30 syndicats de l’hôtellerie des régions de la Capitale-Nationale, de l’Estrie, du Saguenay–Lac-Saint-Jean et du Grand Montréal. Ces syndicats disposent d’une plateforme de revendications communes qu’ils ont le mandat de négocier avec leurs employeurs respectifs.

Fondée en 1921, la CSN est la première grande centrale syndicale du Québec. Composée de plus de 1 600 syndicats, elle représente près de 330 000 travailleuses et travailleurs répartis dans huit fédérations et treize conseils centraux régionaux, principalement au Québec. La CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société unie, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le sentier de montagne en style olympique – .
NEXT Les confessions franches de Kylian Mbappé sur son niveau actuel ! – .