Elections législatives : quel gouvernement après le second tour ? Scénarios possibles… : Actualités – .

Si Emmanuel Macron a demandé à Gabriel Attal de rester Premier ministre « pour le moment », malgré la victoire du Nouveau Front populaire aux législatives, quel gouvernement sera mis en place ensuite ?

Suite aux résultats du second tour des élections législatives, qui ont vu la victoire du Nouveau Front populaire, Gabriel Attal a remis lundi 8 juillet sa démission à Emmanuel Macron. Une démission refusée par le chef de l’Etat, qui lui a demandé de rester Premier ministre « pour le moment, afin d’assurer la stabilité du pays ». Reste néanmoins la question de la suite à donner, et du gouvernement à mettre en place. Plusieurs scénarios s’offrent au président de la République, a indiqué BFMTV.

La première d’entre elles consiste à nommer un Premier ministre issu de la coalition de gauche, puisqu’elle dispose d’une majorité relative à la chambre. Si tel était le cas, le NFP pourrait gouverner par décret, avec le risque d’être censuré par le reste de l’Assemblée. Il faudrait donc trouver des alliés pour gouverner.

Un autre scénario est celui d’une alliance entre le camp présidentiel et Les Républicains, avec d’autres groupes politiques proches. En effet, en additionnant tous les députés élus dans cette alliance, cela équivaudrait à 231 députés à l’Assemblée. Si Gérald Darmanin a affirmé que la présidence devrait « gouverner à droite »chez les LR, certains sont opposés à toute alliance. Pour faire tomber cette alliance, il faudrait alors qu’une motion de censure soit votée par le NFP et le Rassemblement national.

Vers une crise institutionnelle ?

On pourrait aussi prendre l’exemple d’un de nos voisins européens : l’Allemagne. Outre-Rhin, on met souvent en place un gouvernement multipartite, avec un gouvernement de coalition de plusieurs partis aux idéologies différentes. Mais cela prendrait du temps, et Olivier Faure, par exemple, a déjà montré son vrai visage en indiquant que le PS n’aurait pas « une seule boussole, celle du programme du Nouveau Front Populaire ».

Quatrième scénario : la mise en place d’un gouvernement technique. Si ce scénario n’avait jamais existé sous la Ve République, le gouvernement serait composé d’experts, comme des diplomates ou des économistes, et serait dirigé par quelqu’un qui ferait consensus à Matignon.

Enfin, si aucun des scénarios ci-dessus n’était mis en œuvre, la France entrerait dans une crise institutionnelle. Il serait alors impossible pour Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée avant août 2025.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Faites chauffer la piste de danse ! – .
NEXT Le projet de Centre océanographique de Dieppe est abandonné faute de financement – ​​.