l’octogénaire avait menacé ses voisins et la police avec un couteau de boucher – .

l’octogénaire avait menacé ses voisins et la police avec un couteau de boucher – .
l’octogénaire avait menacé ses voisins et la police avec un couteau de boucher – .

Ce lundi, l’affaire a donc été à nouveau reportée. L’homme sera jugé le 1er août.

Car la responsabilité pénale des accusés est au cœur de cette affaire qui a semé la panique le 10 mai dans un immeuble de la rue du Comte-de-Saint-Cricq, près du quartier Saragosse à Pau.

On frappe à la porte

La police a été appelée sur les lieux vers midi, alertée par les voisins terrifiés par le comportement du prévenu, « véhément » et armé d’un couteau de boucher.

La rédaction vous conseille

Suivi pour des troubles psychiatriques, il ne prendrait plus son traitement. Ce qui lui ferait faire des crises de « démence ». Cette fois, l’octogénaire furieux se serait attaqué à la porte de ses voisins.

A l’arrivée des policiers sur les lieux, il s’est réfugié dans son appartement avant d’en ressortir, sa hachette à la main. Les policiers de la brigade anti-criminalité, armes au poing, ont tenté de le raisonner, en vain.

Le « sang froid » de la police

Le fou, menaçant, continue d’avancer vers eux. C’est finalement un tir de LBD qui parviendra à désarmer l’octogénaire, interpellé au passage.

Les événements ont suscité une réaction des syndicats de police, qui ont tenu à saluer « le professionnalisme, le sang-froid et le courage » de leurs collègues.

La rédaction vous conseille

L’affaire devait être portée devant un tribunal le 6 juin. Mais celle-ci a dû être reportée et une expertise psychiatrique a été ordonnée. Son placement en détention provisoire a été décidé mais l’homme a finalement dû être interné.

Ce lundi, dans l’attente du nouveau procès et des résultats de l’expertise, le tribunal a décidé de le placer sous contrôle judiciaire dès sa sortie éventuelle de l’hôpital. Il est toutefois interdit au prévenu de rentrer chez lui et d’avoir des contacts avec les victimes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV BLOWER Stephen Charles 18 décembre 1941 — 1er juillet 2024, avis de décès, nécrologie, nécrologie – .
NEXT pourquoi cet avion, pas comme les autres, vole à basse altitude au dessus de Perpignan ? – .