Campement pro-palestinien toujours en place – .

Campement pro-palestinien toujours en place – .
Campement pro-palestinien toujours en place – .

Après le démantèlement d’autres camps similaires ailleurs, on peut se demander si les jours du camp pro-palestinien érigé à l’Université d’Ottawa sont comptés.

Un huissier serait arrivé sur place dans les dernières minutes.

Un homme a traversé les clôtures en bois vers midi lundi pour rejoindre l’entrée du pavillon Tabaret et s’est identifié comme un huissier qui avait des documents à signifier.

On ne sait pas de quoi il s’agit, mais à Toronto, Sherbrooke et Montréal, des mesures ont été prises ces derniers jours pour forcer les campeurs pro-palestiniens à partir.

Le campement devant le pavillon Tabaret de l’Université d’Ottawa s’est agrandi et solidifié avec des blocs de béton et des clôtures en bois, mais le nombre de manifestants semble diminuer.

Ceux qui restent portent pour la plupart des masques pour cacher leur visage, apparemment parce qu’ils sont victimes de harcèlement.

C’est à nous de décider ce que nous allons faire, même s’il y a une décision d’injonction, c’est à nous de décider si nous voulons rester ou pas. Le camp n’est pas la dernière chose que nous pouvons faire. Ce n’est pas la première chose que nous avons faite. Il y a d’autres options que nous pouvons utiliser pour essayer d’accéder à nos demandes. Il est donc possible que nous finissions ici, mais nous pouvons aussi rester.

– Sumayya Kheireddine, l’une des organisatrices

Pour l’instant, l’organisateur indique qu’aucune rencontre n’est prévue avec l’université. De son côté, l’université n’a pas répondu à nos messages.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Rennes. The Tête d’ail restaurant, a new bistro address on rue Vasselot – .
NEXT Le lien entre les habitants et la base aérienne célébré sur l’ancien Alphajet – .