Evenepoel revient sur ses propos contre Vingegaard et accepte « une tactique de course » – .

Evenepoel revient sur ses propos contre Vingegaard et accepte « une tactique de course » – .
Evenepoel revient sur ses propos contre Vingegaard et accepte « une tactique de course » – .

Après avoir affirmé que Jonas Vingegaard manquait de « couilles » pour ne pas avoir relayé l’échappée lancée par Tadej Pogacar dimanche lors de la 9e étape du Tour de France, Remco Evenepoel est revenu sur ses propos et juge que le Danois avait « bien fait » d’appliquer cette tactique.

Après avoir critiqué la tactique de Jonas Vingegaard lors de l’étape des routes blanches dimanche, Remco Evenepoel est revenu sur ses propos de lundi et a estimé que l’équipe Visma-Lease a bike avait “bien fait” de ne pas rouler avec les autres favoris une fois l’échappée lancée.

“Personne n’a perdu de temps, c’était leur choix, ils l’ont bien fait, ils ont bien contrôlé la course”, a déclaré lundi le vainqueur de la Vuelta 2022, alors que Vingegaard avait refusé de relayer Pogacar et Evenepoel lorsque les trois hommes avaient réussi à s’échapper du peloton.

« C’était la situation de la course »

« La course pour le Top 3 aurait pu se jouer hier soir (dimanche) mais il faut accepter la tactique de chaque équipe, tout le monde sait que Tadej et moi aimons courir des étapes comme des classiques, comme celle d’hier, mais c’était la situation de course », a-t-il ajouté.

La veille, le leader de la Soudal-Quick Step s’était montré très dur avec le Danois, lui reprochant « un manque de couilles » : « Il faut accepter la tactique et les situations de course. Mais parfois, il faut aussi courir avec des couilles et malheureusement, Jonas n’en avait peut-être pas aujourd’hui. »

“Tout va bien”

Il avait déploré « la tactique de course », mais avait aussi expliqué : « Tadej et moi, on aime tous les deux attaquer assez loin de l’arrivée. On voulait continuer, Jonas était plus défensif mais il faut accepter, il avait toutes les bonnes raisons de courir comme ça. (…) Tadej et moi n’étions pas contents parce que je pense que le podium du Tour aurait pu être joué aujourd’hui ».

Ce lundi, Remco Evenepoel est apparu plus détendu après son coup de gueule d’après-course et a indiqué qu’il était « content, détendu », et qu’il avait « tout aimé, sauf peut-être la pluie », au départ du Tour de France. « Tout se passe bien, je m’amuse », a souri le Belge.

Articles les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le témoignage du policier blessé près des Champs-Élysées – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné