Manifestation d’extrême gauche à Lyon. Ils crient victoire… et vandalisent la Presqu’île – – .

Manifestation d’extrême gauche à Lyon. Ils crient victoire… et vandalisent la Presqu’île – – .
Manifestation d’extrême gauche à Lyon. Ils crient victoire… et vandalisent la Presqu’île – – .

Textes: Matthias Angel Les partisans du Nouveau Front Populaire se sont réunis place de la République sur la presqu’île de Lyon à 20h30 pour manifester suite à l’annonce du résultats du second tour des élections législativesDimanche 7 juillet 2024.

Au début, on a pu assister à une ambiance bon enfant où les manifestants ont pu célébrer la victoire d’une coalition à l’idéologie chancelante. Il existe en effet des exemples prouvant que les causes de la « gauche » ne peuvent s’allier.

La révolution iranienne en est un très bon exemple : les islamistes et les groupes laïcs de gauche ont avancé main dans la main contre le Shah d’Iran. A la fin de la révolution, les groupes islamistes ont décimé les gauchistes.

Ce qui devait être une célébration de la victoire de la démocratie en France face à « l’obscurantisme » du RN avait un goût d’autre chose : non pas un drapeau français, mais une myriade de drapeaux palestiniens, de groupes d’extrême gauche ainsi que de différents mouvements LGBTQIA+XYZ.

Dans cette manifestation célébrant la démocratie en France, montrer qu’on aime son pays comporte des risques.

De 20h30 à 22h, un millier de ZADistes ont fait la fête sur la place, scandant des slogans anti-Etat et anti-police. Ils ont également investi les toits des deux kiosques de la place, les utilisant comme plateformes pour défiler en agitant leurs drapeaux aux significations complexes et de plus en plus bizarres.

Depuis les toits de ces kiosques, les manifestants ont jeté des fleurs volées aux fleuristes sur la foule, dont les locaux ont également été endommagés : l’un a eu sa lucarne brisée et l’autre son dôme démonté. Dégradation du patrimoine lyonnais est la marque déposée des alliés de Grégory Doucet et ses quatre députés mélenchonistes.

Après 22 heures, lorsque l’annonce de leur victoire est confirmée, un cortège se forme et s’engage rue de la République, mené par un homme tenant un fumigène rouge. Si jusqu’alors les dégâts sont minimes, les militants commettent des actes de vandalisme dès leur passage dans les rues parallèles à la rue de la République et à la rue du Président Édouard Herriot.

Les fenêtres de la Printemps et les murs étaient tagués de messages révélant l’identité profonde des membres de ce mouvement avec des messages tels que « Anti France » et des appels au meurtre du leader du Rassemblement national.

On ne peut pas imaginer ce qui serait arrivé si le Nouveau Front Populaire avait perdu les élections.

Après avoir tourné sur la rue des Archers au niveau du cinéma Pathéles phénomènes de casse inscrits dans l’ADN du sympathisant LFI ont refait surface à la vue d’un fast-food McDonald’s représentant l’impérialisme américain, allié d’Israël dans sa guerre contre le groupe terroriste Hamas.

Vers 22h30, la devanture du restaurant McDonald’s situé au 35 rue du président Édouard Herriot a été saccagée par une dizaine de black blocs pro-Palestine. Les émeutiers ont ensuite détruit du mobilier urbain, principalement des arrêts de bus, et incendié des poubelles.

Ils avaient tellement soif de justice alimentaire et de paix sociale qu’ils ont vandalisé le McDonald’s du centre-ville.

Suite à l’attaque de ce magasin, les forces de l’ordre, jusque-là très patientes, ont décidé de disperser la foule à l’aide de gaz lacrymogènes. La manifestation s’est alors fragmentée en plusieurs groupes autour de la rue de République, notamment de la rue Gentil, où des mortiers d’artifice ont été tirés sur les CRS.

> Le diaporama est maintenant !

Dimanche 7 juillet 2024
Presqu’île de Lyon

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Gagnez vos places pour Cigoland grâce à France Bleu Lorraine – .
NEXT Saint-Denis s’apprête à célébrer la 20e édition des festivités de Guan Di – .