L’appel du président Faye pour des réformes cruciales à la CEDEAO… Une transformation nécessaire ! – .

L’appel du président Faye pour des réformes cruciales à la CEDEAO… Une transformation nécessaire ! – .
L’appel du président Faye pour des réformes cruciales à la CEDEAO… Une transformation nécessaire ! – .

Pour sa première participation au sommet de la CEDEAO, le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye a appelé à des réformes visant à rapprocher l’institution des populations.

Lors du 65ème sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Abuja ce dimanche 7 juillet, il a réaffirmé le profond attachement du Sénégal à la CEDEAO. Le président a rappelé que le Sénégal est membre fondateur et a toujours entretenu des relations d’amitié et de coopération avec tous les membres de l’organisation.

Il a ensuite mis l’accent sur la nécessité de renforcer les efforts collectifs pour promouvoir les projets communautaires. Le chef de l’Etat sénégalais a prôné la mobilisation de toutes les forces et ressources pour ces initiatives.

Concernant les perceptions négatives de l’organisation, Faye a souligné que la CEDEAO doit se débarrasser des clichés et des stéréotypes qui la rendent éloignée des populations qu’elle sert. Il a souligné la nécessité de rapprocher l’institution des populations pour qu’elle puisse faire face à ses responsabilités historiques.

Un autre point clé de son intervention a été les sanctions imposées par la CEDEAO à ses membres, notamment le Mali, la Guinée, le Burkina Faso et le Niger. Il a souligné les graves impacts économiques et sociaux de ces sanctions et a recommandé de réfléchir à leur pertinence, car elles renforcent l’idée d’une institution punitive.

Le président Faye a mis en garde contre le risque d’une sortie de ces pays de la CEDEAO, soulignant les dommages que cela causerait au panafricanisme. Il a déclaré que ce serait le pire scénario et un grand préjudice pour le panafricanisme.

En conclusion, il a appelé à des réformes nécessaires pour adapter l’organisation communautaire aux réalités contemporaines et consolider la marche collective vers des objectifs communs.

Reconduit à la tête de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, le président nigérian Bola Tinubu a demandé à son homologue sénégalais d’être l’envoyé de l’organisation auprès des pays de l’Alliance des Etats du Sahel (AESA). Faye a accepté cette mission et s’est déjà rendu au Mali et au Burkina depuis son arrivée au pouvoir.

Complétez la lecture avec ces articles :

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Prévisions météo pour le lundi 15 juillet 2024 à Toulon et ses environs – .
NEXT Un militaire Sentinelle blessé à coups de couteau à la gare de l’Est, le suspect interpellé – .