Le projet de construction de l’ancienne gare routière d’Ottawa manque de stationnement – ​​.

Le projet de construction de l’ancienne gare routière d’Ottawa manque de stationnement – ​​.
Le projet de construction de l’ancienne gare routière d’Ottawa manque de stationnement – ​​.

Trois tours résidentielles prévues sur le site de l’ancienne gare routière démolie d’Ottawa ont reçu le feu vert d’un comité municipal cette semaine, malgré les inquiétudes selon lesquelles le réseau routier de la région est trop dangereux pour gérer l’afflux attendu de cyclistes.

Brigil prévoit construire des tours de 32, 34 et 36 étages avec 1 134 unités sur un bloc faisant face à la rue Catherine, entre les rues Kent et Lyon.

Il n’y aurait toutefois que 360 ​​places de stationnement pour les résidents – moins de la moitié de ce qu’exige le règlement de zonage – mais 1 164 places de stationnement pour les vélos.

L’équipe de développement du projet a expliqué aux conseillers qu’elle construisait des tours pour un Quartier à 15 minutes.

Ce n’est pas un projet axé sur l’automobilejustifié John Moserdu Groupe Conseil GBA.

Des routes dangereuses pour les cyclistes, selon un élu

Le conseiller municipal du district Somersetoù est le projet, Ariel Confortestime toutefois que les infrastructures cyclables du quartier nécessiteraient d’importants travaux pour assurer la sécurité de tous les cyclistes qui se déplaceront vers le centre-ville par la rue. Kent.

personnes dans une zone spécifique, avec un taux de stationnement de 0,2par personne, avec l’intention que les gens utilisent des modes de transport actifs. Mais les routes nord-sud qui entourent le site sont extrêmement dangereuses pour les cyclistes”,”text”:”Il s’agit d’un projet qui modifie considérablement le quartier en ajoutant 2000 personnes dans une zone spécifique, avec un ratio de stationnement de 0,2 par personne, avec l’intention que les gens utilisent des modes de transport actifs. Mais les routes nord-sud qui entourent le site sont extrêmement dangereuses pour les cyclistes”}}”>Il s’agit d’un projet qui modifie considérablement le quartier en ajoutant 2 000 personnes dans une zone spécifique, avec un ratio de stationnement de 0,2 par personne, dans le but d’inciter les gens à utiliser des modes de transport actifs. Mais les routes nord-sud qui entourent le site sont extrêmement dangereuses pour les cyclistes.elle s’inquiétait. Nous ne pouvons pas avoir de développement axé sur le vélo et le transport en commun sans infrastructures adéquates.

Ouvrir en mode plein écran

Ariel Troster, conseiller du quartier Somerset, et Jeff Leiper, conseiller de Kitchissippi (photo d’archives)

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Selon elle, la rue Kent est en fait un autoroute à quatre voies à travers le centre-ville et il faudrait faire de la place pour des aménagements dédiés aux cyclistes.

Le personnel municipal envisage d’ajouter des pistes cyclables

Le conseiller municipal Jeff LeiperM. McClellan, qui préside le Comité de planification et de logement, estime que la construction des tours contribuera à créer la pression nécessaire pour réaliser ces changements.

L’une des solutions à la revitalisation du centre-ville est d’attirer les gens, et un développement comme celui-ci a le potentiel de créer une masse critique de personnes qui voudront des services et exigeront des infrastructures sûres pour se déplacer.

Ouvrir en mode plein écran

Le projet de Brigil sur le site de la rue Catherine devrait comprendre plus de 1 100 unités.

Photo : Radio-Canada / Patrick Louiseize

La personne chargée d’examiner les projets de développement de la Ville, Andrew McCreightexplique que l’équipe municipale espère que la rénovation de la rue Catherine permettra de doter le secteur d’infrastructures cyclables est-ouest adéquates d’ici quelques années.

Il se souvient que la rue Lyon dispose déjà d’une piste cyclable en direction du sud. Le personnel envisage également une infrastructure cyclable pour la rue Kentil a dit, mais on ne sait pas quand ni même si cela se produira.

Kent a été identifié comme lieu d’enquête”, “texte”:”Il est trop tôt pour le dire. Nous savons seulement que Kent Street a été identifié comme lieu d’enquête”}}”>Il est trop tôt pour le dire. Nous savons seulement que la rue Kent a été identifié comme un lieu à examinerM. McCreight. Je ne pense pas qu’il y ait de projets de travaux en cours à ce stade, [mais] Un développement de cette nature peut au moins amorcer cette conversation.

Selon lui, l’emplacement bénéficie déjà d’un bon accès aux commerces, aux parcs, aux pistes cyclables et aux transports en commun.

Le projet Brigil pourrait être prêt dans 5 à 7 ans

Conseiller Confort a remercié Brigil d’avoir apporté des modifications substantielles au projet à la lumière des préoccupations des résidents, y compris l’ajout de toilettes publiques, qu’elle a qualifié de transformation.

L’entreprise de construction a également réduit la hauteur des bâtiments par rapport à une proposition antérieure qui prévoyait une tour de 40 étages. Une centaine d’unités sont destinées à des logements abordables, avec un loyer maximum d’environ 1 550 $ par mois.

Ouvrir en mode plein écran

Des commerces et un parc public sont également prévus à ce coin de la rue Catherine.

Photo : Avec l’aimable autorisation de Brigil

Dans l’ensemble, Mme. Confort appelé la nouvelle proposition beaucoup mieux.

Cependant, la Downtown Community Association (Association communautaire du centre-ville) a encore des réserves sur le projet. Son président, Marie HuangElle estime qu’il pourrait y avoir plus d’espaces verts. Elle affirme que le nombre de maisons familiales accessibles reste faible, surtout pour un projet situé si près d’une école.

Ouvrir en mode plein écran

Mary Huang, présidente de la Downtown Community Association (photo d’archives)

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico/CBC

Quant à la perspective de voir tant de résidents vivre sans voiture, elle estime que la région n’est pas pas encore un quartier à 15 minutes.

Le vice-président aux acquisitions et au développement de Brigil, Jean-Luc Rivard, a indiqué que son entreprise était prête à débuter les travaux cet automne. Selon lui, les travaux devraient durer de cinq à sept ans.

Il était d’accord avec Mme. Confort de dire qu’une meilleure infrastructure cyclable dans la région serait bénéfique au projet.

Cette semaine, le Comité de planification et de logement a voté en faveur des changements de zonage demandés par Brigil, notamment la réduction du nombre de places de stationnement et l’augmentation de la hauteur des bâtiments qui seront construits. Ces recommandations doivent encore être soumises au conseil municipal pour approbation finale.

Avec les informations d’Arthur Blanc-Crummeyde Radio-Canada Nouvelles

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Tour de France. Face à de nombreux cas de Covid, l’organisation impose le port du masque obligatoire – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné