Travis Scott a été impérial hier soir à l’Allianz Riviera – .

Travis Scott a été impérial hier soir à l’Allianz Riviera – .
Travis Scott a été impérial hier soir à l’Allianz Riviera – .

The Weeknd et Mylène Farmer en 2023, Travis Scott en 2024. Chaque été a ses concerts géants à l’Allianz Riviera. Hier, c’était au tour de la superstar du rap US aux 56 millions de followers sur Instagram de mettre la fièvre à Nice.

Les jeunes, même les plus jeunes, trépignaient depuis des jours. Les autres, les plus âgés, se demandaient surtout qui était ce garçon qui faisait tant de bruit et qui allait réunir 40 000 personnes. Étrange contraste.

Du côté des organisateurs, on a joué la carte de la rigueur : aucun média n’a été autorisé à accréditer un photographe ou un vidéaste.

Inarrêtable, Travis Scott a su déchaîner la foule en enchaînant les hits. Photo Getty Images/Andreas Rentz et JB.

Allumage retardé…

En début d’après-midi, il y avait foule autour des stands de merchandising, Travis Scott étant lui aussi une icône de la mode. Plutôt calmes, les fans du natif de Houston attendaient patiemment sous un soleil de plomb. La seule date française de la tournée européenne « Circus Maximus » valait bien le détour.

En revanche, les spectateurs qui s’attendaient à se ruer dans l’arène relativement tôt ont été déçus, car l’ouverture des portes a été très retardée. A tel point qu’à 21h30, comme beaucoup d’autres, nous n’étions pas encore arrivés dans les tribunes.

Avec une grosse pointe de vitesse dans la dernière ligne droite, Travis Scott est arrivé à 21h55, soit environ dix minutes après l’heure prévue.

Toutes ces inquiétudes allaient vite s’envoler face à l’énergie déployée par la bête de scène en action. Décibels poussés au maximum, déluge de flammes, coups à foison… Notre ami Travis n’était pas venu pour plaisanter, et le public lui rendait bien la pareille.

Inarrêtable, Travis Scott a su déchaîner la foule en enchaînant les hits. Photo Getty Images/Andreas Rentz et JB.
Inarrêtable, Travis Scott a su déchaîner la foule en enchaînant les hits. Photo Getty Images/Andreas Rentz et JB.

…et une machine imparable

Même collés à leur smartphone, ses fans se déchaînaient à chaque chanson, faisant littéralement vibrer les tribunes Le plus haut de la salle ou Effet papillon. Dans la fosse, on jeta toutes ses forces dans la bataille pour Maraisun morceau joué d’innombrables fois de suite, comme à chaque spectacle de Monsieur Scott, alias « Cactus Jack ».

La machine, lancée à pleine vitesse, n’allait pas s’arrêter. Après avoir creusé profondément dans utopieson dernier album, Travis Scott a envoyé Mode malade et Chair de pouledeux de ses immenses classiques qui ont enthousiasmé la foule.

Déjà très chaud la veille à Zurich, en Suisse, l’Américain n’avait rien perdu de son intensité sur la Côte. Il ne lui restait plus qu’à enfoncer le clou et se diriger vers Cannes pour terminer la soirée en club, avec un vitrine au Méduseavant de se diriger vers l’Autriche pour un nouvel épisode de cette impressionnante tournée.

Inarrêtable, Travis Scott a su déchaîner la foule en enchaînant les hits. Photo Getty Images/Andreas Rentz et JB.
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A 2024 edition of the Voyage à Nantes that rocks! – .
NEXT en 2016, l’attentat islamiste de Nice, deuxième attentat le plus meurtrier en France – .