La fleurettiste montbéliarde Eva Lacheray sélectionnée pour les Jeux Olympiques – .

La fleurettiste montbéliarde Eva Lacheray sélectionnée pour les Jeux Olympiques – .
La fleurettiste montbéliarde Eva Lacheray sélectionnée pour les Jeux Olympiques – .

A 24 ans, la fleurettiste Eva Lacherey a été sélectionnée dans l’équipe de France féminine d’escrime pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, ce samedi 6 juillet. Une consécration pour la native de Montbéliard (Doubs), qui rêve de titres et de médailles. Découvrez sa première réaction.

Ça y est, elle peut respirer. Ce samedi 6 juillet 2024, Eva Lacherey en a eu la confirmation : elle représentera bel et bien la France aux Jeux olympiques de Paris, au sein de l’équipe de France féminine d’escrime. Une consécration pour la jeune fleurettiste (24 ans) née à Montbéliard (Doubs) et toujours licenciée au club d’escrime de la ville, qui disputera ses premiers JO.

«Que puis-je dire, c’est beaucoup d’émotions« nous dit l’athlète. »En fait, je savais depuis fin mars que j’étais sur la bonne voie pour aller aux Jeux. Après toutes les phases de qualification, j’étais deuxième au niveau national, dans un groupe de six filles. Mais ce n’était pas officiel, et tout le monde me posait des questions. Maintenant, c’est bon, je vais pouvoir me concentrer« .

Partie à l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance) il y a un an, mais toujours licenciée dans son club, les Lions de Montbéliard, Eva Lacherey a pourtant eu des doutes cette saison.C’était vraiment dur, j’ai fait beaucoup de sacrifices.” elle se souviens. “Je me suis blessé en janvier, j’ai raté le premier tour de qualification, j’ai fait le deuxième sur une jambe.«

Je pensais que j’allais rater ces Jeux pour lesquels je me préparais depuis toute petite. Mais finalement, j’ai fait le nécessaire. J’ai douté, mais je suis là.

Eva Lacherey,

Fleuriste français

Eva Lacherey est l’une des trois fleurettistes françaises qui concourront en individuel. Elle participera également à l’épreuve de fleuret collectif, en quatuor. Avec des objectifs élevés.Je vise la médaille, et pourquoi pas le titre ?” assure l’athlète. “Je me bats depuis des années pour les Jeux, le tournoi ultime. Je sais que je ne suis pas le favori, mais en une journée, dans un sport d’opposition et de combat comme le mien, tout peut arriver.« .

Et la Doubiste a des raisons d’espérer. Déjà sacrée 7 fois championne de France tout au long de sa jeune carrière, double championne d’Europe Espoirs en individuel et par équipes (2022-2023), la 23e mondiale sort d’une dernière Coupe du monde réussie, où elle a empoché la médaille d’argent par équipes en mai dernier.

Une performance qui l’a rassurée sur ses capacités, et l’a confortée dans son rêve ultime, qui l’accompagne depuis toute petite : devenir championne olympique. Pour ce faire, la jeune femme a déjà entamé une préparation intense, qui devra l’amener dans la meilleure forme possible pour les deux rendez-vous les plus importants de sa vie.

Le 28 juillet, journée des épreuves individuelles de fleuret féminin, puis le 1er août, pour la compétition individuelle, dans le cadre magnifique du Grand Palais, à Paris. Avec, au terme de ces deux journées exceptionnelles, de belles médailles autour du cou, et de nouvelles lignes ajoutées à un palmarès déjà impressionnant ? C’est tout ce qu’on espère.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les horaires de passage de la caravane et du peloton sur la 13ème étape entre Agen et Pau – .
NEXT Ouverture d’un nouveau magasin Quadro à Reims – .