A Chaumont, « ça sent la joie » pour le Tour !

C’est fait, le Tour de France et sa caravane sont passés par la ville samedi 6 juillet. Les Chaumontais ont répondu présent d’un bout à l’autre de la ville, affichant une joie contagieuse à travers toutes les générations. Des souvenirs dont on devine déjà qu’ils sont inoubliables.

La caravane était attendue avec impatience, les Chaumontais avaient revêtu tee-shirts, drapeaux, pancartes… Les enfants trépignaient d’impatience et les plus âgés étaient assis au premier rang. Venus du quartier Vendue, les premiers motards s’approchèrent de l’avenue de la République et la joie monta en quelques secondes. Elle était là, une caravane colorée, festive et généreuse. Petits et grands avaient les bras en l’air et les friandises tombaient du ciel comme s’il pleuvait. C’était Noël en juillet, tout le monde redevenait enfant, le bob ou la casquette sur la tête comme auréolé d’une tradition française qui ne faiblit décidément pas.

Sur la place du Boulingrin, les spectateurs se pressent en nombre même près de deux heures avant le passage des coureurs. Jean-Claude est venu avec sa petite-fille Eva, qui étudie à Reims : « C’est le début des vacances donc c’est une sortie en famille pour nous. Je suis passionné de vélo, je roule 80 km tous les deux jours. J’adore le vélo, je regarde le Tour tout le temps ». Ils sont naturellement venus récupérer quelques friandises et apercevoir les coureurs passer comme des flèches. Le dimanche 7 juillet, ils seront près des vignes à Baroville (Aube) pour avoir la « plus belle vue » sur la caravane et les coureurs.

Pour les enfants, un beau début de vacances d’été, pour les plus âgés, beaucoup de nostalgie pour certains, et, de manière générale, de la joie et de l’émotion d’être là, amoureux ou non du vélo. Les coureurs sont entrés à Chaumont avec une météo à l’opposé de l’état de leur visage et de leur cœur : ensoleillée et chaude.

En écrivant

  • Boulevard Voltaire, au passage de la caravane, il pleut des Haribos
  • Un moment inoubliable en famille, le sentiment pour les enfants d’avoir été gâtés
  • Petits et grands, toujours émerveillés par Mickey
  • Le bob Cochonou, un classique intemporel du Tour
  • Les résidents de l’Ephad de l’Osier pourpre ont bénéficié de conditions optimales dans l’espace public pour ne rien manquer de cette journée historique.
  • Hizoline, 10 ans, attend patiemment la caravane en chantant « 1,2,3 nous irons… au Tour de France !
  • Les grands enfants sont également excités
  • Ian et Pete, flegme anglais pour deux spectateurs de la région de Manchester
  • Jeanne, 5 ans, icône du style Tour de France
  • Lily-Rose et son frère Aymeric ont mis leurs idées à exécution : un maillot du Tour a atterri directement dans le panier !
  • Cocorico!

Le vélo smoothie, star du festival du vélo

Organisée par le Café Parisien et jhm quotidien, la fête du vélo a eu lieu malgré les épisodes pluvieux. La star de cet événement était le vélo smoothie offert par le Comité Handisport de la Haute-Marne.

La fête du vélo s’est tenue au Café Parisien à partir de 12h. Organisée le Jhm Quotidien, l’événement a été retardé d’une heure en raison d’un épisode pluvieux. Mais cela n’a pas impacté le moral des bénévoles. Parmi les activités, l’une d’entre elles s’est distinguée, le vélo smoothie proposé par le Comité Handisport de la Haute-Marne.

A 12 ans, Noé a testé le smoothie bike.

Karine, originaire de la ville de Nogent, s’est lancée sur le vélo. « C’était très facile. Je n’ai pas eu à faire 300 mètres. Le smoothie, c’est meilleur quand c’est pour la bonne cause. » Son amie s’est moquée d’elle : « Tu n’as pas assez roulé. Il reste des morceaux. » Les adultes comme les enfants ont apprécié. Agé de 12 ans, Noé est venu de Villiers-le-Sec pour voir les coureurs, mais aussi pour participer à la fête du vélo. « J’ai apprécié cette activité sportive. Quand j’ai arrêté mon effort et que je suis descendu du vélo, j’ai eu l’impression que mes jambes tremblaient. Après l’effort, le réconfort. J’ai apprécié mon smoothie qui était pomme, fraise et pastèque. C’était très bon », raconte Noé. Une autre activité a également marqué les esprits, le home trainer proposé par Good Bike 52. Vers 12h, quatre des six home trainers étaient pris.

Secours populaire : une cinquantaine de jeunes s’initient au BMX

Dans le cadre du Tour de France, une cinquantaine de jeunes de la section Haute-Marne du Secours populaire se sont initiés au BMX au skatepark, à proximité du parking Voltaire, grâce au Bi Club Chapellois.

Les jeunes se sont initiés au BMX au skatepark proche du parking Voltaire, grâce au Bi Club Chapellois.

Tout au long de la journée du samedi 6 juillet, une cinquantaine de jeunes de la section haute-marnaise du Secours populaire (Saint-Dizier, Langres, Bourbonne-les-Bains, Chaumont) ont pu profiter d’une initiation au BMX au skatepark, à proximité du parking Voltaire. « Depuis pas moins de 19 ans, mon association sportive Bi Club Chapellois, basée à La Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret) propose ce type d’animations pendant le Tour de France », explique son président Bernard Boutin. Une activité qui a fait l’unanimité auprès des jeunes.

A 9 ans, Achine et Husseine sont venus de Langres pour participer à l’initiation. « C’est la première fois que je monte sur un vélo BMX. J’ai pris du plaisir. Ce que j’aime, c’est monter sur les plateformes avec le vélo », explique Achine. Contrairement à son frère, ce n’est pas une première pour Husseine. « Au-delà de l’activité, j’ai apprécié la convivialité de ce moment. » Pour le secrétaire général du Secours populaire Pascal Dehaese, « le sourire d’un enfant est notre récompense. »

Une amitié au bord de la route

Supporters du Tour de France, Francis et Volker se lient d’amitié au bord de la route menant à Colombey-les-Deux-Églises.

Habitant la commune de Vitry-le-François dans la Marne, Francis et son épouse sont arrivés en Haute-Marne le jeudi 4 juillet. Ils ont garé la caravane au bord de la route menant à Colombey-les-Deux-Églises. « Nous avons très vite noué des liens avec les autres caravagesques, notamment Volker et son épouse », explique Francis.

Originaire de Berlin, en Allemagne, Volker a parcouru 1 000 km en caravane pour assister à l’étape de Haute-Marne du Tour de France 2024. « Je suis la Grande Boucle depuis 23 ans. Ce que j’aime dans ce grand tour, c’est la cohésion qui s’en dégage. Au début de la journée, on ne connaît personne. Au fil de la journée, on fait connaissance avec des gens qui partagent la même passion pour le vélo », explique Volker.

Après avoir suivi le Tour de France pendant 15 ans, Francis et sa femme font entre quatre et cinq étapes à chaque édition. « C’est la première étape de l’édition 2024 à laquelle nous participons. Cette année, nous allons faire moins d’étapes. Comme l’explique parfaitement Volker, le Tour de France a su garder son côté populaire. On tisse plus de liens sur une étape du Tour que dans un camping. Pendant quelques heures, on célèbre ensemble cette grande fête populaire », conclut Francis.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Tournefeuille. 9,2 M€ pour l’aménagement de l’autoroute métropolitaine M50 – .
NEXT Bal et feu d’artifice du 14 juillet à Etampes – Île de loisirs d’Étampes – Etampes, 91150 – .