Conférence de presse – Coupe du Sénégal Me Senghor « vend » la finale 2024 – Lequotidien – .

Conférence de presse – Coupe du Sénégal Me Senghor « vend » la finale 2024 – Lequotidien – .
Conférence de presse – Coupe du Sénégal Me Senghor « vend » la finale 2024 – Lequotidien – .

Un point de presse a été organisé ce vendredi par la Fédération Sénégalaise de Football (FSF), en prévision des différentes finales de la Coupe du Sénégal qui se dérouleront à partir de ce samedi jusqu’au week-end prochain.
Me Augustin Senghor, le président de l’instance dirigeante du football sénégalais, a d’abord exprimé sa satisfaction de réunir les représentants des équipes finalistes : « C’est un honneur de réunir les représentants des équipes finalistes de la Coupe du Sénégal. La finale des filles opposera les Aigles de la Médina au Jog, tandis que la finale des U17 garçons opposera Génération Foot à Keur Samba de Kabatoki. »

Selon le patron du football sénégalais, « c’est une bonne nouvelle de voir que même dans le football des jeunes, des secteurs qui étaient généralement délaissés se développent : les centres de formation et les académies sont partout et c’est encourageant. En finale junior, le Jaraaf affrontera Pegasus. Cela montre que tout le monde est investi, car nous n’étions pas habitués à voir ces équipes en finale ».

Avant de poursuivre : « Ensuite, nous nous dirigeons vers la finale des Seniors opposant Mbour Petite-Côte aux Férus de Foot de Louga, qui aura lieu le samedi 13 juillet. Ce n’est pas une première, mais cela faisait longtemps que nous n’avions pas vu deux équipes amateurs jouer en finale. Elles ont réussi à éliminer des équipes de National 1, de Ligue 2 et de Ligue 1, ce qui est appréciable. Il a été décidé de donner une plus grande valeur à cette Coupe du Sénégal, ce trophée issu d’un des plus anciens trophées en 1961, pour qu’il se joue au Sénégal. Il est essentiel de nous reconnaître dans ce nouveau trophée si nous souhaitons donner de l’importance à nos trophées. De la manière dont nous observons la CAN, la Coupe du monde et l’Euro, nous devons faire de même pour ce trophée qui est le titre d’un pays », a-t-il souligné. Pour assurer l’ambiance, le président de la FSF en a profité pour lancer un appel aux Sénégalais : « Nous lançons un appel à tous les Sénégalais pour qu’ils viennent remplir les stades lors des finales, à commencer par la finale des Filles qui se déroulera au Stade Djagaly Bakayoko de Grand-Yoff. Il est à proximité, afin que tout le monde puisse s’y rendre. Mercredi, les jeunes joueront, notamment les U17 et les U20, et l’entrée sera gratuite pour les filles et les jeunes. Ainsi, les gens pourront assister à la fête du football sénégalais. Le samedi 13 juillet, nous vous invitons au Stade Abdoulaye Wade, notre fierté. Nous avons certes gagné la CAN, mais nous sommes aussi reconnus pour avoir l’un des stades les plus magnifiques d’Afrique, et c’est là que se déroulera la finale entre le Mpc et le Férus Foot. » Il a également évoqué les mesures à prendre lors de ces grands rendez-vous : « Nous avons intégré les mesures à prendre pour accompagner les équipes. « Nous avons choisi un fils sénégalais, qui est entrepreneur et qui confectionne des vêtements pour les équipes de football, Tanor Confection, et nous lui avons confié la responsabilité d’équiper les équipes finalistes. Il sera assuré par la Fédération pour l’équipement de toutes les équipes. Il est prévu que le football soit lié à certains secteurs de l’économie locale dans les prochaines années afin de pouvoir développer des produits comme des maillots et des articles que nous fabriquerons nous-mêmes pour les supporters. Il est inhabituel d’aller en Europe, en Chine ou en Turquie pour acheter des produits que des fils sénégalais peuvent produire », a-t-il conclu.
Avec wiwsport.com

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Quel temps fera-t-il à Brest et ses environs le mardi 16 juillet 2024 ? – .
NEXT Une tangente avec Marisa Merz à Lille – .