La chute de Credit Suisse a été provoquée par la direction.

La chute de Credit Suisse a été provoquée par la direction.
La chute de Credit Suisse a été provoquée par la direction.

Selon le président sortant de la BNS, Thomas Jordan, la disparition du groupe bancaire suisse n’a pas été provoquée par les autorités, mais est le résultat de mauvaises décisions de la part de la direction de la banque.

La disparition de Credit Suisse n’a pas été provoquée par les autorités helvétiques, mais est le résultat de mauvaises décisions de la part de la direction de la banque, selon le président sortant de la Banque nationale suisse (BNS) Thomas Jordan, interrogé par le journal Le Temps.

« Nous avons pris les mesures nécessaires pour éviter une crise financière mondiale. La BNS a travaillé avec le Conseil fédéral et la Finma pour définir les options possibles », peut-on lire dans un article publié vendredi. « Le rachat par UBS, sous l’égide de l’Etat, était la meilleure option. »

M. Jordan, qui quittera ses fonctions le 1est En octobre, la BNS a rappelé ses limites d’intervention. « Nous pouvons mettre des liquidités à disposition, mais la décision de sauver une banque est politique. »

En arrière-plan, le président de la BNS souligne la nécessité d’une nouvelle réglementation bancaire entre la caisse nationale, le gouvernement et le gendarme financier. «Le rapport du Conseil fédéral constitue une excellente base. (…) L’autre élément important est de veiller à ce qu’il y ait suffisamment d’actifs pouvant servir de garantie», en contrepartie des aides aux liquidités accordées aux banques en période de stress.

« Nous devons avoir un système dans lequel une banque peut disparaître sans déstabiliser le système financier ou l’économie », a insisté M. Jordan.

Concernant l’inflation, le président de la BNS parle d’une situation «relativement confortable» mais à surveiller. Elle devrait se situer autour de 1% à moyen terme.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Saint-Pé prend le temps de réfléchir
NEXT Troyes reçoit un gros chèque de 25 M€ – .