Plus de 270 millions de dollars pour un projet de fibre optique au Nunavut – .

Plus de 270 millions de dollars pour un projet de fibre optique au Nunavut – .
Plus de 270 millions de dollars pour un projet de fibre optique au Nunavut – .

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a annoncé un financement de près de 272 millions de dollars pour un projet de fibre optique au Nunavut.

Le projet vise à fournir un accès Internet haute vitesse à quatre collectivités du territoire en les reliant par un câble sous-marin d’environ 1 300 kilomètres de longueur. À l’heure actuelle, Internet au Nunavut est fourni par satellite.

L’investissement, annoncé jeudi, fait suite à une demande de financement du territoire soumise au Fonds à large bande du CRTCqui subventionne des projets de télécommunications dans les zones mal desservies du pays.

Compte tenu des défis et des coûts importants associés à l’installation de la fibre au Nunavut, ainsi que du potentiel du projet à permettre de futurs déploiements de fibre dans la région, le Conseil estime que le financement demandé pour ce projet est nécessaire.indique le CRTC dans sa décision.

Le projet Projet de connexion entre Kivalliq et Baffin vise à connecter Port de corailKinngait, Kimmirut et Iqaluit par un câble de télécommunications sous-marin qui atteindra Salluit, au Nunavik.

Cette communauté fait partie du Réseau de fibre optique sous-marin de l’Arctique de l’Est (EAUFON), un projet de câble sous-marin initié par l’Administration régionale Kativik dans le but de connecter toutes les communautés du Nunavik à la fibre optique.

des installations publiques essentielles dans ces communautés, y compris des écoles, des centres de soins de santé et des centres d’apprentissage communautaires”,,”text”:”Le projet reliera plus de 80 installations publiques essentielles dans ces communautés, y compris des écoles, des centres de soins de santé et des centres d’apprentissage communautaires”}}”>Le projet reliera plus de 80 installations publiques essentielles dans ces communautés, notamment des écoles, des centres de santé et des centres d’apprentissage communautaires.dit le CRTC dans un communiqué de presse.

Selon CRTCLa construction du projet devrait durer trois ans.

Dans sa décision, la CRTC indique également que le financement annoncé pour le projet sera conditionnel au soutien de l’organisation territoriale inuite Nunavut Tunngavik.

Cette situation a également créé des divisions au sein de la CRTC. NTI doit être consulté de manière significative avant l’approbation de cette demande, conformément à ses droits constitutionnels et à ses droits en vertu de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.a écrit le conseiller de la CRTC Claire Anderson, dans une note incluse dans la décision.

Ouvrir en mode plein écran

Les 25 communautés du Nunavut dépendent de la connectivité Internet par satellite.

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Dans un échange de courriels, le ministère territorial des Services communautaires et gouvernementaux a déclaré qu’il dispose de dix jours pour examiner et évaluer les prochaines étapes avant de fournir une réponse formelle à la CRTCa déclaré le porte-parole du ministère, Gregory Bélanger, dans une déclaration écrite.

Le Ministère reconnaît et apprécie le soutien continu de la CRTC alors que nous travaillons à améliorer l’accès au haut débit sur tout le territoireil continue.

En juin 2023, le gouvernement du Nunavut a soumis une autre demande de financement au CRTC pour son projet de fibre optique Katittuq, qui visait à déployer un câble de fibre optique sous-marin entre Terre-Neuve et l’île de Baffin pour améliorer la connectivité du réseau Internet à Iqaluit et à Kimmirut.

Cependant, le gouvernement territorial a par la suite annulé l’appel d’offres du projet, invoquant des pressions inflationnistes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un homme porté disparu depuis dimanche, hélicoptère en alerte – .
NEXT « Ce maudit Français, je ne l’ai jamais… – .