6,7 millions et soutien à la pêche – .

6,7 millions et soutien à la pêche – .
6,7 millions et soutien à la pêche – .

Québec annonce des investissements de 6,7 M$ pour soutenir l’industrie de la pêche.

De ce montant, plus de 4 millions serviront principalement à des garanties de prêts pour l’achat d’entreprises ou d’équipements dans le secteur de la capture.

Un montant de 375 000 $ sera également accordé sous forme de subvention à trois entreprises de pêche, le reste, soit plus de 2 millions $, ira principalement au secteur de la transformation.

De passage à Gaspé pour cette annonce, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, a profité de son passage pour rencontrer des représentants de flottilles en difficulté comme les pêcheurs de crevette et de turbot afin de discuter du soutien que Québec peut leur apporter. Tout ce qui peut aider les pêcheurs à convertir leurs opérations, nous sommes là. Pour aider l’industrie à convertir ses opérations ou à améliorer ses opérations, nous sommes là.a assuré le ministre.

L’an dernier, le ministre a mis sur pied des comités pour soutenir le secteur des pêches dans la grande région de Gaspé, où les crevettes du Golfe étaient principalement débarquées et transformées. Ce matin, ils nous ont parlé un peu d’où ils en étaient, de la direction qu’ils voulaient prendre avec tout cela, puis nous avons exploré comment nous pouvons les soutenir dans cette démarche.

Plusieurs crevettiers sont au bord de la faillite et les programmes leur permettant de reporter une partie de leurs coûts arrivent à échéance.

Le ministre assure que son ministère soutiendra les personnes qui éprouvent des difficultés financières. S’il y a des considérations à prendre pour donner plus de flexibilité, pour faire en sorte qu’on accorde plus de temps parce qu’il y a des choses qui peuvent aussi arriver, il est certain qu’on est encouragé à le faire pour rendre cela moins difficile ou pour les accompagner dans cette traversée.

Pour la Grande Gaspésie, la crise des pêches a un impact important sur de nombreux travailleurs, qu’ils soient travailleurs des ponts ou travailleurs d’usine.

Le ministre a annoncé 3,8 millions $ au printemps, dont 2,7 millions $ pour la reconversion de la main-d’oeuvre. Une rencontre entre des représentants de la MRC de La Côte-de-Gaspé et le ministre Lamontagne était également à l’ordre du jour.

The lion’s share goes to Sainte-Thérèse-de-Gaspé

Huit projets d’usines de transformation ou d’associations se partageront 2,2 millions. L’argent servira notamment à améliorer la traçabilité, mais aussi à maintenir ou retrouver la certification MSC.

L’entreprise Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan de Sainte-Thérèse-de-Gaspé a remporté la majeure partie des prix en argent avec une aide de plus de 900 000 $.

Ouvrir en mode plein écran

Le directeur de l’usine, Roch Lelièvre, affirme que l’argent permettra à l’usine d’améliorer son offre en fonction des besoins de ses clients.

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Le directeur de l’entreprise, Roch Lelièvre, explique que l’aide du Québec servira à agrandir et à améliorer les bassins de homards vivants. Et disposer d’une ressource pour augmenter notre production de deux à trois semaines supplémentaires.affirme M. Lelièvre.

Le projet totalise 1,6 million de dollars. Ces travaux s’ajoutent à un projet de développement plus vaste qui a débuté il y a environ huit ans. millions de livres. On fait un peu de tout, on fait du homard transformé, queue et chair, on fait du homard entier cuit, du homard entier cru, selon les marchés.”,”text”:”Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan prévoient transformer 4,5 millions de livres cette année. On fait un peu de tout, on fait du homard transformé, queue et chair, on fait du homard entier cuit, du homard entier cru, selon les marchés.”}}”>Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan prévoient transformer 4,5 millions de livres cette année. On fait un peu de tout, on fait du homard transformé, queue et chair, on fait du rond entier cuit, du rond entier cru, selon les marchés.

Chaque année, l’entreprise, qui vend au Québec et aux États-Unis, mais aussi en Europe et en Asie, notamment en Corée, investit entre 1 et 1,5 million de dollars afin de demeurer compétitive. Cela permet d’obtenir un meilleur produit, une meilleure productivité et nous sommes plus capables de vendre en fonction de la demande des différents marchés. Nous nous adaptons en fonction de ce qui est demandé.

Among the other selected projects, E. Gagnon et Fils of Sainte-Thérèse-de-Gaspé received $850,000, while the Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie received $270,000 for the identification and certification of Gaspé lobster.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Maroc se classe au 2ème rang africain en matière de qualité de vie à la mi-2024 – .
NEXT 100 logements livrés en « un temps record »