Nouvelle entente de principe entre les policiers de la SQ et le Conseil du trésor – .

Nouvelle entente de principe entre les policiers de la SQ et le Conseil du trésor – .
Nouvelle entente de principe entre les policiers de la SQ et le Conseil du trésor – .

Une nouvelle entente de principe a été conclue tôt ce matin entre l’Association des policiers provinciaux du Québec (APPQ) et le Conseil du trésor.

Les deux parties sont parvenues à une entente «sur la recommandation de règlement proposée par le conciliateur, M. Gaston Boutin», peut-on lire dans le communiqué publié par l’Association.

Les 5 700 policiers de la Sûreté du Québec devront donc se prononcer à nouveau sur cette entente qui a été signée par le comité de négociation de laAPPQ.

Nous avons conclu une nouvelle entente de principe avec l’APPQ, qui représente 5 700 policiers de la SQ. Celle-ci améliorera leurs conditions de travail tout en permettant une plus grande flexibilité dans l’organisation des services. Nous allons maintenant laisser les membres se prononcer sur cette entente.

Une citation de Éric Girard, ministre des Finances

Ouvrir en mode plein écran

Le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, espère que cette fois-ci sera le moment opportun pour régler le conflit de travail avec les policiers nationaux de la province.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Il durera six ans et améliore plusieurs éléments de l’accord conclu en juillet 2023 et rejeté par la police en septembre suivant.

Les policiers de la Sûreté du Québec sont sans contrat de travail depuis mars 2022.

Selon le président du syndicat, Jacques Painchaud, dans une communication interne consultée par Radio-Canada, l’entente permettrait de « valoriser et de mieux reconnaître le statut unique de corps de police national » des policiers de la SQ.

Les policiers auront droit à cinq présentations virtuelles diffusées dès la semaine prochaine.

Les détails du nouvel accord seront communiqués dans les 48 heures, avant les présentations en visioconférence.

De leur côté, ni la direction générale de la Sûreté du Québec ni le président du syndicat n’ont accepté de commenter l’entente de principe signée il y a quelques heures à peine.

Même situation pour le bureau de la Sécurité publique de François Bonnardel, qui veut attendre le résultat du vote des 5.700 policiers qui voteront dans les prochaines semaines.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « J’ai repris beaucoup de confiance » – .
NEXT les six vice-présidents élus, aucun député RN – .