A Marseille, les habitants de Callelongue retrouvent la sérénité grâce aux barrières anti-stationnement – ​​.

A Marseille, les habitants de Callelongue retrouvent la sérénité grâce aux barrières anti-stationnement – ​​.
A Marseille, les habitants de Callelongue retrouvent la sérénité grâce aux barrières anti-stationnement – ​​.

C’était une demande formulée par les habitants depuis plus d’un mois : l’installation de barrières le long de la route menant à Callelongue, à Marseille. Leur souhait a été exaucé lundi 1er juillet par la Métropole Aix-Marseille-Provence. Chaque été, l’afflux de touristes dans la calanque entraîne un stationnement anarchique. Les barrières doivent empêcher les visiteurs de se garer sur le bord de la route.

Le retour de la tranquillité

Henri, habitant de Callelongue, attendait ce développement depuis longtemps. Depuis plusieurs années, rentrer chez lui, au cœur de la crique, était devenu un calvaire. «Il nous a fallu presque deux heures pour rentrer à la maison.. Ce sera un peu plus vivable pour nous les résidents, ces voitures m’agaçaient avant »dit le retraité en nettoyant son bateau.

Ces barrières sont également appréciées par les chauffeurs de bus. qui amènent chaque jour les Marseillais et les visiteurs dans ce lieu paradisiaque. Nabil, chauffeur de bus, redoutait beaucoup la saison estivale. « Il y a tellement de monde ici quand il fait beau. Entre les piétons, les vélos et les gens qui se garent mal, on souffre. Maintenant, ça ira beaucoup mieux. »Il se réjouit. Avec moins de voitures garées le long de la route, l’accès sera désormais plus facile également pour les services d’urgence.

Une barrière filtrante pas du goût de tous les Marseillais

En plus des diapositives, la barrière filtrante, située à l’entrée du hameau, a été déplacée de 200 mètresElle est implantée plus haut sur la route, toujours dans le but de soulager les habitants. Désormais, un laissez-passer est nécessaire pour accéder aux habitations. Seuls les résidents et les personnes souhaitant manger au restaurant La Grotte de Calellongue pourront passer.

Les agents du Parc national des Calanques sont également autorisés. Une mesure qui n’est pas du goût de tous les Marseillais. Sac de plage au bras, Lola ne comprend pas pourquoi on se barricade ainsi. «Je suis partout chez moi à Marseille. Je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas le droit de circuler. Je comprends qu’ils préservent leur coin de paradis, mais c’est injuste pour tout le monde.la jeune femme s’énerve.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les déplacements à vélo bientôt facilités à Neuhof et Stockfeld – .
NEXT Suspect recherché après avoir poignardé deux personnes à la gare de Chelles – .