Vingt ans plus tard, le Mondial J80 revient à La Rochelle – .

Vingt ans plus tard, le Mondial J80 revient à La Rochelle – .
Vingt ans plus tard, le Mondial J80 revient à La Rochelle – .

Retour aux sources. En 2002, La Rochelle accueille la deuxième édition du championnat du monde de J80, un an après la première à Newport (Etats-Unis). Le J80 ? « Un monotype de 8,50 m de long et de 1 495 kg de déplacement », peut-on lire sur le site de la classe J80 France. « Il embarque un solent de 14 m², une grand-voile de 20,50 m² et un spi de 65 m². » Depuis, La Trinité-sur-Mer, Marseille et Les Sables-d’Olonne font office de sites en France.

Jamais une ville française n’avait accueilli une seconde fois la compétition, ce sera donc le cas pour La Rochelle, entre le lundi 8 et le vendredi 12 juillet si l’on parle strictement des courses. Ceci, sur le centre nautique des Minimes. Emmy Grosseau, responsable événement à La Rochelle Nautique, le club organisateur, en dit plus : « C’est un grand et grand événement et c’est une confirmation, après la livraison d’un superbe bâtiment en août dernier. L’avoir nous permet de postuler à ce genre de championnat. Et c’est la politique du club de proposer ce type d’événement, car nous avons la capacité de le faire, nous avons les moyens. »

Les Espagnols, maîtres du jeu

Parmi les 70 équipages, dont une quarantaine de Français, les Espagnols, maîtres de la discipline et tenants du titre, seront présents. La Chine, l’Inde, la Suisse, Hong Kong ne manqueront pas non plus à la fête, sachant qu’« il y a des équipages 100% rochelais, un de Suaps, un de Navigatlantique avec Anne Phélipon, etc. »

Une autre concurrente présente dans l’organisation, Anne Phélipon (1), qui va vivre sa troisième Coupe du monde, résume en disant que « recevoir du monde sur notre plan d’eau est une fierté. J’aimerais finir 15e, ce serait un super résultat pour nous, je n’ai plus de prétention. Mais si c’est mieux, tant mieux ! »

Comme un podium, par exemple, qui semble inaccessible. « En tout cas, le premier championnat du monde J80 qu’on a fait, au tout début on était premier, sourit la Rochelaise. On y croyait ! Dès la deuxième journée, on est tombés à plat ventre… » Mais au moins deux équipages français devraient avoir les moyens de taquiner l’Espagne. Jouer à domicile, qui sait ?

(1) Elle naviguera avec Adrien Pinot, Arthur Léopold-Léger et Mathieu Fountaine.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Eviden accompagne l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) vers l’informatique quantique – .
NEXT Quel temps fera-t-il à Pessac et ses environs le vendredi 19 juillet 2024 ? – .