Les agents de recouvrement du Sictom du Marsan font entendre leurs revendications – .

Les agents de recouvrement du Sictom du Marsan font entendre leurs revendications – .
Les agents de recouvrement du Sictom du Marsan font entendre leurs revendications – .

Effectifs, conditions de travail, qualité de service et augmentations de salaires : tels sont les sujets de préoccupation et les thèmes des revendications que les agents de collecte du Sictom du Marsan, syndicat gestionnaire de la collecte et du traitement des déchets, ont mis sur la table de leurs directions.

Ils en ont informé les élus des 81 communes, d’abord par un courrier envoyé le 24 mai 2024, « signé par tous », indiquent deux des leurs, membres du syndicat territorial CGT de Marsan. Puis lors d’un Comité social territorial (CST) extraordinaire le 13 juin. Les mêmes personnes s’exprimeront lors de la prochaine réunion, lundi 8 juillet, en qualité d’experts.

L’annonce de la collecte des ordures ménagères tous les 15 jours à Mont-de-Marsan et Saint-Pierre-du-Mont (quartiers intra-périphériques) dès les premiers mois de 2025 a été un déclencheur pour exprimer leur mécontentement. Les bacs des usagers (hors résidences et professionnels) ne seront plus collectés toutes les semaines, mais une fois toutes les deux semaines, comme ceux du tri sélectif. Techniquement, cela s’appelle C0,5, et son objectif est d’inciter les gens à mieux trier et à composter davantage pour réduire la masse de déchets résiduels.

Des doutes sur les reclassifications

Pour les chauffeurs et éboueurs, au volant et derrière le camion-benne, les solutions de mécanisation proposées par les dirigeants du Sictom pour réduire la pénibilité de leur travail, d’ici 2025, entraîneront une nouvelle réduction des effectifs, « comme ils ont diminué avec les bennes enterrées en milieu rural », expliquent-ils.

Ils sont actuellement 35 à assurer le service du matin, dont une quinzaine en CDD : essentiellement des remplacements d’arrêts maladie, et cinq CDI « faciles à ne pas renouveler ».

« Depuis deux ans, le Sictom recrute des contractuels avec des contrats de trois ans. La modernisation de la collecte et la mécanisation en cours ne permettent pas de recruter des fonctionnaires », argumente Julie Morant, directrice des ressources humaines et directrice par intérim.

Leur travail, demain, consisterait en de nouvelles missions qui apparaissent ou sont à développer, « dans des services comme la communication, le patrimoine et les déchetteries », cite-t-elle.

Sur ce point, les deux syndicalistes sont dubitatifs. « Ces derniers mois, les demandes de mutations, de réaffectations, notamment en communication, n’ont pas été acceptées. »moi Morant confirme que jusqu’à présent, les ponts ne sont pas construits.

Poids des bacs

Pour répondre aux inquiétudes concernant le poids des bacs, le Sictom a investi dans une benne avec bras de collecte latéral et conducteur unique, pour 2025. « Cette benne ne pourra pas passer partout, il lui faut un environnement spécifique, sans arbres, sans voitures, sans câbles aériens », décrivent les deux agents de collecte.

« On ne peut pas en mettre partout », confirme M.moi Morant : Mais ça vaut 400 000 euros, donc ça va être déployé dans les quartiers.

« Nous avons des journées avec 660 bacs sélectifs par matin », au lieu d’une tournée normale de 500, décrivent les syndicalistes, pour illustrer d’une autre manière la pénibilité de leur travail. « Pourquoi ne pas augmenter la fréquence des tournées de tri, quand on voit que dans certains quartiers, même les plus grandes poubelles de 340 litres sont à pleine capacité ? », s’interrogent-ils.

Pour l’instant, les responsables du Sictom s’en tiennent à l’expérience du district de Manot, qui ne démontre aucune nécessité.

Des difficultés déjà existantes

A ces questions sur la gestion des ressources humaines et les conditions de travail de demain s’ajoutent déjà des difficultés existantes qui allongent la liste des revendications : « En termes de relations, d’équipements individuels, de tournées qui nécessitent de tirer les poubelles parfois sur plus de 100 mètres, celles qu’il faut soulever et décoller d’un trottoir en terre. » Et de souligner que leurs missions incluent aussi la prise en charge des poubelles pour les personnes à mobilité réduite.

« Et les endroits où les poubelles débordent régulièrement et sont signalées, où le tri n’est pas fait correctement, pourquoi le service communication ne s’y rend-il pas ? », s’interrogent-ils. « La communication se fait aussi le soir, le week-end, quand on retrouve des gens chez eux. On communique aussi avec les gens quand on entend du verre dans un sac, quand on voit des choses qui ne devraient pas être dans la poubelle jaune. »

« Une étude est en cours pour remplacer les gros bacs par des colonnes aériennes qui ne seraient plus manipulées par nos salariés, mais par une grue », envisage M.moi Morant. De plus, une nouvelle responsable communication vient d’arriver et nous lui avons demandé de mettre en place une stratégie pour aller à la rencontre des bonnes personnes, sur des sites professionnels ou non, et d’avoir une communication efficace. « Pour répondre aux signalements d’incidents (débordement, refus de tri) et aussi pour les plans de communication comme celui sur la collecte incitative.

Le samedi 29 juin, le Sictom de Marsan a fêté ses 50 ans. L’occasion pour le président Alyre de retracer son histoire, ses évolutions et les choix qui ont été faits en matière de service public. Dans ce contexte social tendu, seule une petite poignée d’agents de recouvrement s’y sont rendus, le cœur n’étant pas d’humeur à la fête.

Salaires

En matière de revalorisation salariale, les agents de recouvrement ont des revendications concernant l’augmentation de l’indemnité de fonctions, contraintes et expertises (IFSE). Des négociations sont en cours, confirme Mmoi Morant. Sur ce sujet comme sur d’autres.
« Nous serons très attentifs aux retours qui seront faits et continuerons à revendiquer, avec détermination, dans l’intérêt des agents du Sictom et du service public », concluent les agents CGT.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Carapaz s’impose en solitaire, explications entre les favoris, le classement complet – .
NEXT le programme des animations et visites à Fontenay-sous-Bois (94) – .