Pourquoi le niveau de menace terroriste 3 sera-t-il maintenu tout l’été ? – .

Pourquoi le niveau de menace terroriste 3 sera-t-il maintenu tout l’été ? – .
Pourquoi le niveau de menace terroriste 3 sera-t-il maintenu tout l’été ? – .

Depuis l’attentat du 16 octobre contre des supporters de football suédois à Bruxelles, le niveau de menace générale en Belgique a été fixé au niveau 3 (grave, sur une échelle de 1 à 4). Huit mois plus tard, ce niveau n’a toujours pas diminué.Et cela ne changera pas avant la fin de l’été.a prévenu Gert Vercauteren, directeur de l’Organe de coordination pour l’analyse des menaces (Ocam).

Terrorisme, cyberattaques, montée de l’extrémisme : quelle est la principale menace pour la Belgique ?

Il dit prendre en compte différents facteurs : le nombre de signalements, leur gravité et le nombre de dossiers terroristes traités par les autorités judiciaires, la police et les services de renseignement. Mais aussi des événements déclencheurs qui ont un impact émotionnel et peuvent provoquer une réaction, comme le début du conflit dans la bande de Gaza en octobre dernier.

Football et Jeux

En outre, deux événements sont organisés dans les pays voisins : le Championnat d’Europe de football en Allemagne et les Jeux olympiques en France. Nos voisins ont accru leur vigilance et nous devons également veiller à ce que des actions ne soient pas préparées en Belgique ou à ce que notre pays ne devienne pas une base de repli.

Le maintien de ce niveau 3 pour l’été ne sera pas vraiment perceptible pour le citoyen par rapport au niveau 2 (moyen) qui était en vigueur pour l’été 2023. C’est particulièrement vrai pour les forces policières, qui maintiennent des équipes pour réagir rapidement en cas d’incidents. Il devrait y avoir plus de blocs de béton pour empêcher le passage des voitures lors de certains événements et les contrôles d’entrée pourraient être plus stricts pour les rassemblements de masse comme les festivals.

Qui figure exactement sur la « liste Ocam » ? 650 noms et profils dévoilés

Si un incident devait se produire, le scénario le plus probable serait que l’auteur ait été inspiré par l’idéologie ou la propagande de groupes terroristes islamistes.

Le poids de Gaza

L’escalade violente du conflit israélo-palestinien suite aux attaques du Hamas du 7 octobre 2023 et à l’attentat du 16 octobre continue donc de peser. C’est à ces deux faits que l’Ocam attribue l’augmentation des signalements de menaces en 2023 (332, contre 236 en 2022). Le profil des auteurs potentiels correspond dans la majorité des cas à celui d’un acteur isolé, même si l’on observe une recrudescence de petites cellules et de réseaux restreints. La radicalisation se fait principalement sur internet et souvent très rapidement.

Le risque le plus grave est que les individus se radicalisent et choisissent d’agir dans leur propre pays.

Qui figure exactement sur la « liste Ocam » ? 650 noms et profils dévoilés

«Si un incident devait se produire, le scénario le plus probable serait celui d’un auteur s’inspirant de l’idéologie ou de la propagande de groupes terroristes islamistes.note Ocam. Une action violente inspirée par l’extrémisme de droite ne peut être exclue alors que la menace émanant du spectre de l’extrême gauche est considérée comme faible.

Mais l’idéologie n’est pas tout : «Les motivations des auteurs sont devenues plus floues et multiformes”. Et l’Ocam note que les extrémistes créent un amalgame de théories du complot et de désinformation.Ils développent ainsi leur propre vision du monde, souvent inspirée par des expériences personnelles, des griefs et des frustrations.Environ 41 % des signalements de menaces l’an dernier provenaient de cette tendance, autant que ceux inspirés par l’islamisme (42 %).

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV À la découverte d’Aleph Citadel, le refuge parfait pour les Bitcoiners et les libertariens – .
NEXT Que dit la loi sur l’extradition ?