Cela commence le vendredi 5 juillet – .

Cela commence le vendredi 5 juillet – .
Cela commence le vendredi 5 juillet – .

Chaque vendredi du mois de juillet, la Ville organise des concerts en première partie à l’espace culturel François-Mitterrand à Beauvais. Un groupe américain, les Sextones, et un groupe lyonnais IRNINI MONS ouvrira l’édition 2024.

Vendredi 5 juillet à 21h

Les SEXTONES (Âme / États-Unis)

Sophistiqué, suave et magistralement composé, l’album L’amour ne peut pas être emprunté est une lettre d’amour sonore à la soul de la fin des années 60 et du début des années 70, faisant un clin d’œil aux géants du genre et s’inclinant devant ses héros méconnus. Avec un son authentique, ce nouvel album de Les SEXTONES Cela ressemble à l’ouverture d’une capsule temporelle de l’âge d’or de la soul américaine, assurant aux passionnés et aux fans occasionnels que l’héritage des 50 dernières années du genre est entre de bonnes mains.

Partie 1 : MOJO JOJOS (Rythm’n’Blues – Beauvais)

Vendredi 12 juillet à 21h

IRNINI MONS (Indé Rock – Lyon)

Offrant du post-punk exaltant, du chant choral mélodique et du noise rock grandiose, Irnini Mons fait honte aux formules, déforme les clichés et s’affirme comme un espoir vivifiant pour la musique de guitare d’aujourd’hui.

Après un EP encensé par la critique en 2022 et plusieurs tournées intenses en France et en Europe, le groupe est en tournée pour défendre son 1est album sorti au printemps 2024.

1temps partie : AU REVOIR METEORE (post rock)

Vendredi 19 juillet à 21h

PIXVAE (Electric Trance – France/Colombie)

Pixvae continue d’évoluer dans sa recherche permanente d’équilibre entre l’essence festive du currulao, musique traditionnelle afro-colombienne, et les mèches allumées par les diggers de l’underground lyonnais. Le nom de cette nouvelle explosion, « Oì Vé », sonne comme une invitation et résonne de Cali à Lyon.

Au carrefour encombré de l’Afrique, de l’Atlantique et du Pacifique, le chef aiguillonneur s’appelle toujours Romain Dugelay. Depuis le début de l’épopée transcontinentale, il compose des cartographies, associe des territoires et propose de nouvelles perspectives. Fidèle à la tradition d’hybridation permanente des musiques du métacontinent noir, il articule ce nouveau répertoire autour d’un focus sur le Marimba de Chonta, instrument central du currulao.

1temps partie : Quoi qu’il en soit, NUFUNK (Hip Hop Groovy !)

Vendredi 26 juillet à 21h

TANKUS LE HENGE (Gonzo Rock’n’Roll – Londres)

Après un millier de concerts à travers l’Europe, le groupe anglais TANKUS THE HENGE construit peu à peu sa légende à coup de prestations scéniques survitaminées. Un univers éclectique, un savant mélange de rock, nourri de Rag Time et de Funk, le tout magnifié par des textes finement travaillés.

Leur univers puise son inspiration dans la vague anglaise des années 60 mais aussi chez des artistes comme Tom Waits ou les Queens of the Stone Age. Emmené sur scène par la passion et le sens du spectacle de Jaz Delorean, pianiste-chanteuse-acrobate du groupe et véritable bête de scène, Tankus the Henge fait forte impression en live avec une véritable bastringue de cabaret rock !

Partie 1 : LES TONS HOODOO (Trio rockabilly)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Il sauve un camarade de la noyade au Camp Richelieu Vive la Joie – .
NEXT quelle issue à venir dans l’affaire Greenwood ? – .