Abdelkader Lahmar, l’enfant de Vaulx-en-Velin qui vise l’Assemblée nationale – .

Abdelkader Lahmar, l’enfant de Vaulx-en-Velin qui vise l’Assemblée nationale – .
Abdelkader Lahmar, l’enfant de Vaulx-en-Velin qui vise l’Assemblée nationale – .

« Il est d’ici ! Il va être la voix des quartiers populaires ! » Entre deux vagues de musique arabe, une camionnette sillonne les rues de Vaulx-en-Velin, en banlieue lyonnaise. Derrière, un cortège improvisé entoure Abdelkader Lahmar, professeur d’économie et de gestion au lycée professionnel local et, surtout, candidat du Nouveau Front populaire (NFP) aux 7et La circonscription du Rhône. Hétérogène, elle comprend les banlieues résidentielles de Sathonay-Village et Sathonay-Camp, ainsi que les communes plus précaires de Rillieux-la-Pape, Bron et Vaulx-en-Velin. C’est sur cette dernière que compte Abdelkader Lahmar. A cinq jours du second tour, Manuel Bompard, le coordinateur national de la France Insoumise, est venu le soutenir dans le quartier emblématique du Mas du Taureau, au nord de Vaulx-en-Velin.

« Prendre soin de nous-mêmes »

J’ai vu surgir la folie de l’extrême droite. Je n’en avais pas conscience.

A. Lahmar

C’est entre ces immeubles squattés qu’Abdelkader Lahmar grandit. Il a 19 ans lorsque le jeune Thomas Claudio meurt, frappé par la police. Le soir même, des émeutes éclatent dans le quartier du Mas du Taureau. Le jeune Abdelkader Lahmar, alors étudiant, s’implique dans la vie associative vaudoise. « Nous avons réalisé que nous pouvions prendre soin de nous-mêmes »résume-t-il en souriant en traversant ledit quartier. Après ses études, il revient à Vaulx-en-Velin et intègre l’école professionnelle des Canuts, où il enseigne depuis 28 ans. Petit à petit, il s’implique dans la politique locale. Aux élections municipales de 1995, il participe à la liste des citoyens Le choix vaudois. Pour ceux de 2019, il a cofondé le Mouvement d’initiative vaudais, un collectif d’habitants soucieux de porter la voix des quartiers.




Sur le même sujet : Dans l’Oise, la difficile persuasion des électeurs du Rassemblement national

Lorsqu’il emmène ses étudiants visiter l’Assemblée nationale, Abdelkader Lahmar ne Je ne peux pas imaginer pour briguer un jour l’un des sièges de velours rouge de l’hémicycle. Et pourtant. Lors de l’élection présidentielle de 2022, il a été horrifié par les débats. « J’ai vu la folie de l’extrême droite émerger. Je n’en avais pas conscience. Tout le monde se déchaînait, même la droite. » Il rejoint le collectif On s’en mêle, qui rassemble des militants des quartiers populaires de toute la France, pour soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Aux élections législatives, le parachutage La candidature parisienne dans les arrondissements en a déçu plus d’un. Alors, Abdelkader Lahmar s’y est accroché, sous la bannière des Nupes. Alexandre Vincendet, ancien maire de Rillieux-la-Pape et candidat des Républicains, lui a ravi le siège de 2 000 voix.

Une course à trois avec un ex-LR et le RN

Cette année pourrait être la bonne. Au premier tour, Abdelkader Lahmar a recueilli 46 % des voix. Dans la commune très mixte de Vaulx-en-Velin, la crainte de voir le Rassemblement national (RN) arriver au pouvoir est palpable. A chaque coin de rue, sur chaque bout de place de Vaulx-en-Velin, les habitants interpellent le candidat du NFP. « J’ai voté pour vous et je voterai encore pour vous, le RN ne doit pas passer ! » une femme d’une cinquantaine d’années lui assure. « Ma fille n’a pas voté au premier tour mais je l’ai appelée et elle vient voter à Vaulx dimanche ! » ajouté un deuxième.

Quelques adolescents du quartier viennent l’accueillir. « Je le fais aussi pour mes élèves, précise Abdelkader Lahmar. « J’ai vu l’échec scolaire, la pauvreté et la précarité dans lesquelles vivent certaines personnes. » Ismaël, étudiant en droit, est originaire de La Duchère, un quartier populaire du 9et quartier de Lyon. « C’est le même combat »il dit.




Sur le même sujet : Législatives : au Mans, la gauche aux portes

Le 7 juillet, Abdelkader Lahmar affrontera de nouveau Alexandre Vincendet (27% au premier tour). Le député sortant, exclu des Républicains en mars car jugé trop proche de la majorité présidentielle, se présente sous l’étiquette Horizons. réputation ternie localement. Condamné par le tribunal de Lyon pour avoir commis des violences sur son fils, il lui est également reproché d’avoir financé avec les fonds de la mairie une navette pour un collège privé de Rillieux-la-Pape. Le dernier candidat à s’être qualifié est Cédric Pignal, du RN, avec 21% des voix. Ce jeune commercial à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry avait déjà tenté sa chance aux précédentes législatives comme suppléant de Tiffany Joncour, l’actuelle patronne du RN du Rhône qui se présente dans une autre circonscription du Rhône.

« Nous avons notre mot à dire ! »

Cette triangulaire n’effraie pas Abdelkader Lahmar, confiant dans la la mobilisation quartiers populaires. « L’abstention est une réponse politique. Les gens ont compris que cette année, le vote a plus de force »Dans la 7e circonscription du Rhône, comme dans le reste de la France, la participation a été massif dès le premier tour. Y compris à Vaulx-en-Velin, régulièrement sacrée championne de l’abstention. Le 30 juin, 51% des habitants sont allés voter, contre 28% – à peine – en 2022. Or, dans la « banlieue rouge », quand les gens votent, ils votent à gauche. Leïla, 22 ans, étudiante à Sciences Po Paris, est revenue dans sa ville natale pour faire campagne pour le candidat vaudois. Née d’une mère éthiopienne et d’un père togolais, la jeune femme a été naturalisée à 16 ans.




Sur le même sujet : Le Nouveau Front populaire face au défi du vote d’extrême droite

A l’idée que le RN aura la majorité à l’Assemblée nationale, la colère rivalise avec l’inquiétude. « Quand ils parlent de remettre en cause le droit du sol, ça me fait rire, dit-elle ironiquement. La nationalité française n’est pas une des plus faciles à obtenir. Je suis née en France, j’ai fait toute ma scolarité en France et pourtant je n’étais pas française ! Elle parle d’un vrai “électrochoc” dans les quartiers au lendemain de la vague brune des élections européennes.

Les immigrés font partie de l’histoire de France (…) Bardella ne peut pas détruire l’histoire !

Noé

« Les personnes racisées des banlieues ont compris que même si elles ne s’intéressent pas à la politique, la politique s’intéresse à elles. Et nous avons notre mot à dire ! » Noa secoue la tête. Elle ne peut pas voter. Cette Tunisienne de 41 ans, installée à Vaulx-en-Velin depuis 10 ans, n’a jamais demandé la nationalité française. Elle est pourtant venue soutenir Abdelkader Lahmar. « Le RN ne parle que d’immigrationelle est indignée. Les immigrés font partie de l’histoire de France. Ce sont eux qui ont construit les murs, qui ont travaillé dans les mines, dans le textile. Bardella ne peut pas détruire l’histoire ! Réponse ce dimanche 7 juillet.

Recevez Politis chez vous chaque semaine !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La direction de l’UM6P fait preuve de fébrilité – .
NEXT BIARRITZ : Masahiro HARA, créateur du QR Code chez One to One Customer Experience