Deux hiboux moyens-duc élisent domicile au lac des Peupleraies – .

Deux hiboux moyens-duc élisent domicile au lac des Peupleraies – .
Deux hiboux moyens-duc élisent domicile au lac des Peupleraies – .

« Ce sont des oiseaux merveilleux, très appréciés des photographes. »“C’est une très bonne nouvelle, mais je ne suis pas sûr que ce soit le cas”, déclare Vincent Licheron, directeur de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) Centre-Val de Loire. Difficile de ne pas être d’accord avec lui quand on voit les photos de ces hiboux moyens-duc photographiés au lac des Peupleraies à Tours. Depuis mai 2024, un couple d’oiseaux a élu domicile sur le site non loin du Cher.

Nous avons bloqué l’affichage de ce contenu pour respecter vos préférences en matière de cookies. En cliquant sur « Accepter », vous acceptez le dépôt de cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en vous rendant sur cette page.

Accepter

« Nous avions des données pendant deux ans sans savoir si elles s’imbriquaient. Il y avait quelque chose d’intéressant pour eux ici », explique le directeur de la LPO. Une présence surprenante, d’autant plus que « Il y a beaucoup d’activité humaine sur le site. Cela montre une adaptation de l’espèce. Ce sont des rapaces nocturnes, il pourrait donc y avoir une compatibilité. ».Si bien adaptés que le couple de chouettes a donné naissance à deux petits.

« Ne t’approche pas trop »

Les oiseaux protégés, qui changent de nid chaque année, ont certainement été attirés par la zone de tonte tardive renforcée mise en place par la Ville de Tours à cet endroit : « Cela a permis de renforcer la population d’insectes, de campagnols et de souris. L’espèce en bénéficie certainement. ».

Des petites chouettes sont nées.
© Photo Corinne Bourgoin

La LPO conseille les curieux « éviter d’aller les observer en grand nombre. Il ne faut pas s’approcher de trop près »L’espèce étant protégée, il faut éviter de la déranger.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Gérard Lopez veut revenir en Nationale 2 – .
NEXT Les vœux très réactionnaires de Serge Grouard ! – .