A Reims, un couple mis en examen pour « torture et barbarie » sur un bébé

A Reims, un couple mis en examen pour « torture et barbarie » sur un bébé
A Reims, un couple mis en examen pour « torture et barbarie » sur un bébé

Un couple a été mis en examen pour « actes de torture et de barbarie » et placé en détention provisoire à Reims (Marne), mercredi 3 juillet 2024. L’homme de 27 ans et sa compagne de 18 ans sont soupçonnés d’avoir maltraité le bébé de 10 mois de cette dernière, rapporte le quotidien.AFPC’est l’hôpital universitaire de la ville qui a signalé l’affaire au procureur de la République après avoir pris en charge l’enfant grièvement blessé le 27 juin.

Des lésions impressionnantes

Selon France 3 Grand Est le procureur de la République François Schneider a évoqué une « affaire particulièrement sordide »Des photos de la maltraitance du bébé sont « C’est particulièrement impressionnant, même pour des professionnels. C’est l’une des premières fois de ma vie que je vois ça. »il a continué.

Lorsqu’il est arrivé à l’hôpital, le petit garçon « Il était littéralement couvert d’ecchymoses, avait des blessures à la cornée des deux yeux, ainsi qu’une grave lacération post-traumatique du foie et trois fractures des membres inférieurs »a indiqué le parquet dans un communiqué. Le CHU a prescrit une ITT d’au moins 30 jours, sans pouvoir « décider des éventuelles séquelles permanentes ».

Emballé dans un film cellophane

L’histoire de la mère, “incohérent”évoqué un « chute accidentelle »C’est la mère de la jeune femme qui l’a convaincue de se rendre aux urgences. « Elle était très inquiète pour le petit enfant. »parce que sa mère « Je m’en fichais, préférant faire la fête avec des amis et fumant régulièrement du cannabis à côté » de lui.

Dans une scène filmée, que le procureur a pu visionner, le beau-père aurait enveloppé le bébé dans du cellophane, ne laissant qu’un petit trou au niveau de la bouche. La mère aurait déclaré à la police que son compagnon maltraitait l’enfant, précise France 3.

Il décapite le chat

La jeune femme n’a pas d’antécédents judiciaires. Son conjoint a toutefois déjà été condamné à sept reprises pour conduite sans permis et sous l’influence de l’alcool, et à deux reprises pour violences aggravées. Il sera également poursuivi pour « actes de cruauté envers un animal » ayant entraîné la mort. Il a d’ailleurs avoué à la police avoir décapité le chat de la maison avant de le jeter à la poubelle.

Le bébé a été immédiatement placé en famille d’accueil. Selon France 3Un premier signalement avait été effectué en avril dernier pour abandon d’enfant, suite à une alerte anonyme. L’enquête devra déterminer les suites qui avaient été données à l’époque.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Qui donnera les cours ? – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné