Un nouveau président pour donner un nouvel élan à l’hippodrome – .

Un nouveau président pour donner un nouvel élan à l’hippodrome – .
Un nouveau président pour donner un nouvel élan à l’hippodrome – .

Sa présidence ne pouvait pas mieux commencer. Harcelée depuis l’été 2023 par un champignon microscopique, le redoutable pythium, la pelouse de l’hippodrome des Grands Pins avait été placée en arrêt maladie jusqu’à sa guérison complète. Soumise aux soins intensifs pendant une année entière, le boulevard des galopeurs sera enfin opérationnel à partir de ce vendredi 5 juillet, date de la prochaine réunion de courses sur l’hippodrome…

Sa présidence ne pouvait pas mieux démarrer. Harcelée depuis l’été 2023 par un champignon microscopique, le redoutable pythium, la pelouse de l’hippodrome des Grands Pins avait été placée en arrêt maladie jusqu’à sa guérison complète. Soumise aux soins intensifs pendant une année entière, le boulevard des galopeurs sera enfin opérationnel à partir de ce vendredi 5 juillet, date de la prochaine réunion de courses à l’hippodrome montois.

« Nous avons effectué une visite de piste le 24 juin en présence d’Axelle Négre-de Watrigant, représentante du Comité Régional, de Thierry Lemer, de la Fédération Régionale, et de Lucien de Colbert, de France Galop. Nous avons eu leur feu vert, ce qui est évidemment une très bonne chose », explique Thierry Gouaichault, le tout nouveau président de la Société des Courses de Mont-de-Marsan, qui a pris ses fonctions à l’issue du conseil d’administration du 7 juin.

« Tensions et dissensions »

Ce général de division aérienne à la retraite de 57 ans succède à Jean-Pierre Labérou, qui avait auparavant présenté sa démission. « La situation était devenue compliquée au sein du conseil d’administration », confie Thierry Gouaichault. « Il y avait beaucoup de tensions et de désaccords qui ne permettaient pas de travailler sereinement. C’est pourquoi mon ambition sera d’abord de redonner sérénité et confiance à nos équipes qui font un travail remarquable au quotidien. Chacun doit se respecter. Cela concerne aussi les professionnels et les propriétaires », confie celui qui est également vice-président de la Société des courses de Bordeaux-Bouscat.

Cet ancien habitant de Saint-Pierre, fils de militaire, est très impliqué dans le monde du galop, à travers son rôle de commissaire sur les sites de La Teste, du Bouscat et de Tarbes. Thierry Gouaichault fréquente l’hippodrome des Grands Pins et son centre d’entraînement depuis sa plus tendre enfance. Il les a vus grandir et changer de peau.

Effort de communication

Un hippodrome pourtant plongé dans un avenir plus incertain qu’il n’y paraît. L’annulation de diverses courses à obstacles ainsi que le transfert d’un meeting de plat sur le gazon de Laloubère à Tarbes ont terni l’image des Grands Pins. Le nouveau président en est bien conscient : « Cet hippodrome a un potentiel assez remarquable. Il devrait donc accueillir quelques meetings supplémentaires. Une douzaine serait l’idéal. Mais pour cela, il faut travailler sur la communication et l’animation en dehors des jours de courses. »

Mettre en valeur le site montois est donc sa priorité : « Je souhaite, avec France Galop, que nous soyons connus du plus grand nombre. Il n’est pas normal que dans une ville comme Mont-de-Marsan, beaucoup de gens ignorent qu’il y a un hippodrome. C’est à nous de les attirer par une bonne communication. Nous avons entre les mains une véritable vitrine qu’il faut exploiter pleinement. »

Le programme d’été

L’hippodrome des Grands Pins accueillera quatre meetings durant la saison estivale. Une nouveauté pour l’hippodrome montois, plutôt habitué à courir à l’aube du printemps sur des pistes souvent profondes, ou en automne. Les galopeurs croiseront le fer dès ce vendredi 5 juillet, à partir de 15h45
Huit courses plates sont au programme des festivités. Deux critériums dédiés aux chevaux anglo-arabes, un maiden de 3 ans disputé dans le Prix Soal Racing (2 450 mètres) et pas moins de quatre handicaps attirent les regards. De quoi ravir les parieurs.
Les parieurs devraient retrouver les Grands Pins lors du meeting des Fêtes de la Madeleine le 19 juillet, également en mode semi-nocturne. Deux autres meetings sont prévus le jeudi 1er juilletest Août ainsi que le dimanche 25 août à des horaires encore à définir.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Météo. Températures extrêmes et violents orages dans la Loire : un week-end explosif
NEXT Walter Freeman Hynes 2024, avis de décès, nécrologie, nécrologie – .