la route Saint-Louis et le secteur « oublié, ignoré » – .

la route Saint-Louis et le secteur « oublié, ignoré » – .
la route Saint-Louis et le secteur « oublié, ignoré » – .

Louis Litalien se plaint de l’état du chemin Saint-Louis à Carleton-sur-Mer. Comme plusieurs autres résidents, il estime que la municipalité n’offre pas un aussi bon service dans le secteur de Saint-Omer qu’à Carleton.

« On nous oublie complètement, on ignore que ça ne concerne pas seulement le chemin Saint-Louis, ça concerne la banque de Saint-Omer. On met beaucoup de fleurs à Carleton et je n’ai rien contre Carleton, c’est joli, touristique, mais il y a des gens qui paient des taxes ici », dit-il.

La route Saint-Louis est utilisée par de nombreux camions forestiers, ce qui nécessite davantage de besoins d’entretien routier.

« Il existe actuellement des normes pour les dommages aux routes. C’est impensable, c’est tout simplement un manque de respect envers les citoyens de la part de Carleton », juge M. Litalien.

Le dossier de Saint-Louis est complexe et ne fait pas l’unanimité parmi les citoyens. Certains se satisfont du statu quo. D’autres estiment que la ville devrait prendre en charge le secteur, notamment pour des questions de sécurité.

« C’est sûr que ce n’est pas tout le monde qui pense de la même façon. Il y a des gens à Saint-Louis qui sont contents qu’il n’y ait pas de service parce que quand on parle d’administration des services, il devrait y en avoir. Il n’y a pas d’administration, il n’y a tout simplement pas de service à Saint-Louis », mentionne Raynald Ferland, un résident du secteur de Saint-Louis.

Selon ce citoyen, l’exploitation du territoire est bénéfique et Carleton devrait y voir une opportunité de développer le secteur et de trouver une meilleure façon de cohabiter. De son côté, Carleton n’a pas été en mesure de répondre à nos questions.

« Il y a des redevances que les compagnies forestières doivent payer pour ça, les redevances éoliennes, à quoi ça sert? Un petit camion de calcium par jour, ce serait le strict minimum », s’interroge M. Ferland.

La majorité des résidents rencontrés nous ont expliqué qu’ils aimeraient avoir un consensus avant de critiquer la municipalité, ils soulignent que certaines cicatrices sont encore présentes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Près de Toulouse. Il rate son plongeon et se noie dans une piscine publique.
NEXT gros plan sur la Brasserie Sulauze – .