un nouveau PTI grâce à un calendrier révisé – .

un nouveau PTI grâce à un calendrier révisé – .
un nouveau PTI grâce à un calendrier révisé – .

La Ville de Saguenay a présenté mercredi la nouvelle mouture de son Plan triennal d’immobilisations (PTI) 2025-2026-2027. Le PTI, adopté par une majorité d’élus municipaux lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal, a pu être reporté au début juillet plutôt qu’à l’automne, grâce au calendrier révisé de la municipalité annoncé l’an dernier.

Ce dernier prévoit des investissements de 129,8 M$ pour 2025, et de 416,5 M$ au total, pour les trois années qu’il couvre. Notamment, 82 % du PTI 2025 est investi pour l’entretien des infrastructures (106,3 M$), 15 % pour le développement (19,5 M$), tandis que 3 % sont alloués au volet économique (4 M$).

Une stratégie d’entretien a d’abord été envisagée, en ce qui concerne la réfection du réseau routier régional et les travaux d’asphaltage, qui s’élèvent à 24 M$, en plus de l’ajout de la réfection des ponceaux, au coût de 6,5 M$. L’entretien des parcs, des espaces verts et des aires publiques a également été pris en compte, le parc de la Rivière-aux-Sables à Jonquière recevant un montant de 10 M$, et les piscines extérieures des trois arrondissements, 8,3 M$. Un montant de 9 M$ est également sur la table pour l’achat d’équipements et d’outillages.

La mairesse de Saguenay, Julie Dufour, a précisé que les quatre projets ou lieux concernés et qui n’étaient pas considérés par l’enveloppe de 300 M$ du PAFIRSPA, soit le Mont Bélu (La Baie), le Mont Fortin (Jonquière), le stade Richard-Desmeules et le Centre Georges-Vézina, n’auront aucune influence dans le PTI. Saguenay entend aller de l’avant avec ces projets, malgré le fait qu’ils devront ultimement être payés en partie par le compte de taxes des citoyens.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Soufflet, négociant français basé au port de La Pallice
NEXT Les raisons du transfert de Serhou Guirassy à Dortmund – .