Les travailleurs du tourisme et des routes menacent de faire grève au Nouveau-Brunswick – .

Les travailleurs du tourisme et des routes menacent de faire grève au Nouveau-Brunswick – .
Les travailleurs du tourisme et des routes menacent de faire grève au Nouveau-Brunswick – .

Les négociations entre le Nouveau-Brunswick et la section locale 1190 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) pour une nouvelle convention collective sont dans l’impasse, selon la Commission du travail et de l’emploi. Les travailleurs menacent de déclencher la grève dès la fin juillet si rien ne change.

Depuis un an et demi, l’article 1190 de la SCFP – qui représente 2 100 membres travaillant dans les parcs provinciaux, les traversiers, les routes et la réparation des ponts – est à la table avec le gouvernement pour négocier sa nouvelle convention collective, qui a expiré en décembre 2022.

2022 et nous avons beaucoup évolué par rapport à nos demandes initiales, mais la province elle-même ne fait preuve que de peu de bonne volonté”,”text”:”Nous sommes en négociations avec la province depuis novembre 2022 et nous avons beaucoup évolué par rapport à nos demandes initiales, mais la province elle-même ne fait preuve que de peu de bonne volonté”}}”>Nous sommes en négociations avec la province depuis novembre 2022 et nous avons beaucoup évolué par rapport à nos demandes initiales, mais la province elle-même montre peu de bonne volonté.assure le président de la section locale 1190 de SCFPJonathan Guimond, dans un communiqué publié mercredi.

Ces négociations dans l’impasse ont a poussé la patience du syndicat et de ses membres à ses limites.

Pour faire bouger le gouvernement, les travailleurs syndiqués menacent désormais de se mettre en grève à la fin du mois.

Après ça on verra. Si le gouvernement décide de revenir à la table de négociation, on va s’asseoir et voir quelle offre il va nous faire”,”text”:”On se prépare parce qu’il y a eu une impasse. On va demander aux membres un vote de grève bientôt. Après avoir obtenu le vote de grève, il nous reste quelques étapes à franchir. Après ça on verra. Si le gouvernement décide de revenir à la table de négociation, on va s’asseoir et voir quelle offre il va nous faire”}}”>Nous nous préparons parce qu’il y a une impasse. Nous allons demander aux membres un vote de grève bientôt. Après avoir obtenu le vote de grève, nous avons encore quelques étapes à franchir. Après cela, nous verrons. Si le gouvernement décide de retourner à la table des négociations, nous allons nous asseoir et voir quelle offre il va nous faire.a déclaré Lorn Martin, le trésorier provincial de la section locale 1190, lors d’une conférence de presse.

Les salaires au cœur des négociations

Le SCFP réclame, entre autres, des augmentations de salaire pour ses membres.

Nous avons des salaires qui sont bien inférieurs à ceux que nous avons dans presque toutes les municipalités de la province. Comment se fait-il que les travailleurs provinciaux soient moins bien traités que ceux d’Edmundston, par exemple? demande Simon Ouellette, le représentant syndical aux communications à SCFP.

Ouvrir en mode plein écran

Le SCPF a exprimé sa frustration lors d’une conférence de presse aujourd’hui face au refus du gouvernement d’offrir des augmentations de salaire à la table des négociations.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Selon un communiqué de presse du SCFPLe salaire médian d’un membre de la section locale 1190 est de 25,44 $ l’heure. Les travailleurs des catégories les moins bien payées, comme les ouvriers des parcs et les manœuvres, gagnent 20,67 $ l’heure. Les catégories les mieux payées, comme les superviseurs mécaniciens, gagnent 33,33 $ l’heure.

Les salaires proposés par le gouvernement sont insuffisants pour encourager le recrutement et la rétention du personnel. La province ignore le fait qu’investir dans les travailleurs de première ligne nous permet d’économiser de l’argent.Jonathan Guimond a déclaré dans ce communiqué.

Dans une déclaration envoyée par courrier électronique, le gouvernement a déclaré : SCFP 1190″,”text”:”ouvert à retourner à la table pour reprendre les négociations avec le SCFP 1190″}}”>ouvert à un retour à la table des négociations avec le SCFP 1190 et a déclaré qu’il espérait y parvenir un accord équitable pour tous.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A 7 jours de la cérémonie d’ouverture, ce que l’on sait du spectacle attendu – .
NEXT une nécessité de santé négligée – .