“Je suis le plus heureux”

“Je suis le plus heureux”
“Je suis le plus heureux”

C’est la fin d’une saga qui aura duré près d’un an. Ce mercredi, Aïmen Moueffek (23 ans) a officiellement signé un nouveau contrat avec l’ASSE, son club formateur.

Le milieu de terrain, dont le bail dans la Loire expirait le 30 juin, a signé pour quatre nouvelles saisons, plus une option pour une.

« Je suis le plus heureux ! Je pars avec fierté et bonheur. J’ai hâte de débuter cette saison en L1 après avoir atteint l’objectif de tout un club, de tout un peuple. On a réussi à revenir dans l’élite, maintenant il faut y performer », a confié le milieu de terrain sur le site officiel.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur ” J’accepte “des cookies et autres traceurs seront placés et vous pourrez visualiser le contenu (Plus d’information).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies »vous autorisez le dépôt de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix


J’accepte
J’accepte tous les cookies

Ce contrat prévoit une revalorisation importante, avec une partie fixe d’environ 50.000 euros par mois et une autre partie variable soumise à de nombreuses conditions (matchs joués, buts marqués…) qui, si elles sont toutes remplies, pourraient doubler les émoluments de Moueffek.

Il s’agit d’un premier grand coup de la part de Kilmer Sport, le nouvel actionnaire, qui avait fait du cas d’un des enfants du club une priorité.

La participation de l’international espoir marocain aux Jeux olympiques – s’il venait à être sélectionné – n’a pas été décidée par le club, contrairement à celle de Benjamin Bouchouari, qui sera libéré.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV À 18 ans, un Marocain est contraint de survivre dans la rue en Espagne – .
NEXT Plusieurs dizaines de migrants occupent une église du Vieux-Port – .