Sept-Îles a débuté la livraison de 9 000 bacs à compost – .

Sept-Îles a débuté la livraison de 9 000 bacs à compost – .
Sept-Îles a débuté la livraison de 9 000 bacs à compost – .

Les bacs bruns commencent à faire leur apparition à Sept-Îles. Depuis mardi, une équipe place un bac devant chaque résidence pour la collecte des matières résiduelles, qui débutera le 16 septembre.

Le secteur Gallix est le premier à recevoir la livraison des bacs. Le prochain secteur sera celui de Clarke, jeudi, puis la distribution se déplacera vers l’est, vers Plages et Moisie, pour se terminer dans les rues du centre-ville.

L’équipe livrera environ 225 bacs par jour à leur nouveau propriétaire, sur une période d’environ 10 semaines. Le petit train va loinillustre le coordonnateur environnemental de la Ville de Sept-Îles, Philippe Dussault.

9000 bacs seront distribués de porte en porte lors de cette vaste opération, en plus d’un bac de cuisine plus petit et d’un aide-mémoire sur ce qui peut être composté. D’ici septembre, les citoyens de tous les secteurs auront reçu ce troisième bac, précise le coordonnateur Philippe Dussault.

Ouvrir en mode plein écran

Philippe Dussault supervise les opérations de la Ville de Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paquette

Les habitants des immeubles à logements devront quant à eux attendre encore deux ans avant de pouvoir composter leurs matières résiduelles. La collecte sera progressivement instaurée dans les immeubles, les commerces et les entreprises.

Du déchet à la richesse

Viandes, poissons, coquillages et crustacés : tous les déchets alimentaires peuvent atterrir dans le bac à compost. Les déchets de jardin, les cartons souillés, les mouchoirs et les essuie-tout seront également acceptés.

Toutes ces matières, une fois décomposées, deviendront du compost, qui pourra être redistribué aux citoyens si l’analyse des échantillons est concluante.

Toutefois, comme la première collecte n’aura pas lieu avant plusieurs semaines, il est essentiel de ne rien mettre dans les bacs pour l’instant, indique la Ville de Sept-Îles dans un communiqué. Pour éviter les mauvaises odeurs, elle recommande d’attendre le 9 septembre avant de remplir le bac, juste à temps pour la première collecte prévue à la mi-septembre.

Ouvrir en mode plein écran

Le compost devra être testé pour évaluer sa qualité avant d’être réutilisé. (Photo d’archives)

Photo: Radio-Canada / Julie Plourde

Les matières organiques provenant de Sept-Îles, de Port-Cartier, d’Uashat mak Mani-utenam et du lac Daigle seront acheminées vers le lieu d’enfouissement technique de Sept-Îles, où la plateforme de compostage a été installée. Les travaux de construction et d’aménagement du site seront complétés cet été.

L’objectif est de transformer 6 200 tonnes de matières organiques par an d’ici 2030.

En 2019, la municipalité de Sept-Îles demandait déjà une aide financière au gouvernement provincial pour ce projet.

Alors que la municipalité régionale de comté (MRC) de Sept-Rivières est la première à implanter la collecte de matières organiques à grande échelle sur la Côte-Nord, d’autres municipalités suivent de près.

Le MRC Manicouagan sera la prochaine à suivre l’exemple, puisque la distribution des bacs dans les municipalités débutera en juillet. Les travaux sur la plateforme de compostage de Baie-Comeau devraient être terminés en septembre, et la collecte devrait débuter en novembre.

Le gouvernement du Québec prévoit que toutes les municipalités suivront cet exemple d’ici 2025.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Holmarcom acquiert une participation majoritaire dans Scandimar – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné