Le Communiqué de Presse du Conseil des Ministres de ce mercredi 3 juillet 2024 – .

Le Communiqué de Presse du Conseil des Ministres de ce mercredi 3 juillet 2024 – .
Le Communiqué de Presse du Conseil des Ministres de ce mercredi 3 juillet 2024 – .

Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Bassirou Diomaye Diakhar FAYE a
présidé, ce mercredi 3 juillet 2024, la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, à
Palais de la République.

Au début de sa communication, le Président de la République a souligné la
Deuxième édition de la Journée nationale de mobilisation sociale « SETAL SUNU REW »
prévue pour le samedi 6 juillet 2024. Il a demandé au gouvernement de prendre toutes les mesures
dispositions nécessaires pour assurer le succès de cette deuxième journée d’engagement citoyen
pour l’amélioration de notre cadre de vie en assurant l’implication des communautés
territoriale, les forces vives de la Nation et toutes les parties prenantes, publiques et
privé.

Poser la question du soutien au secteur informel et de la modernisation
de l’urbanisme commercial, le Chef de l’Etat a rappelé que le secteur informel occupe une
partie importante de la population du Sénégal. Il a demandé au gouvernement d’accorder une
une attention particulière à la transformation de ce secteur et à l’accompagnement des acteurs concernés,
à travers les différents mécanismes et instruments de contrôle et de financement de l’État et
de ses démembrements.

Dans cet esprit, le Président de la République a demandé au Premier Ministre d’accélérer
la restructuration du Programme de Modernisation et de Gestion des Marchés (PROMOGEM),
structure majeure d’accompagnement de la transformation du secteur informel et
planification urbaine commerciale au Sénégal. Il a souligné l’impératif d’établir un partenariat solide et
permanent entre l’État, les collectivités locales et le secteur privé, notamment national,
assurer la mise en œuvre concertée de programmes visant à améliorer le cadre de vie des
populations à travers notamment :

– le respect des réglementations en matière d’urbanisme, de construction et d’habitation ;
– l’organisation concertée de la propreté des espaces publics ;
– le développement adéquat et la sécurité optimale des marchés et des espaces publics et
commerciales dans les différentes communes, à la satisfaction des populations et des acteurs
de la vie économique et sociale.

Le chef de l’Etat est ensuite revenu sur la nouvelle politique ferroviaire du Sénégal qui
devra améliorer la mobilité urbaine et interurbaine ainsi que les systèmes de transport pour
passagers et des marchandises en toute sécurité. Il a insisté sur le renouvellement de la gouvernance
transport terrestre avec la renaissance et le développement du transport ferroviaire qui
demeurer une priorité au vu des enjeux d’aménagement du territoire et de l’accélération
l’urbanisation du pays constatée ces dernières années.

Le Président de la République a invité le Ministre des Infrastructures et des Transports
terrestre et aérien pour assurer avant tout la préservation du domaine ferroviaire et de ses
droits de passage. Il a également demandé au ministre de préparer, sous la supervision du Premier ministre,
Monsieur le Ministre, un plan national de développement ferroviaire avec planification de
investissements relatifs à l’entretien et à la modernisation du réseau en réalisant
de nouvelles voies, infrastructures et gares ferroviaires, y compris un mode de financement adapté
du secteur.

Le chef de l’État a souligné dans le même esprit, l’urgence d’évaluer les activités, les
projets et financements des Chemins de Fer du Sénégal (CFS), la Société Nationale de
Gestion du Patrimoine du Train Express Régional (SENTER) et des Grands Trains du Sénégal
(GTS-SA).

Le Président de la République a également souligné la nécessité de mener une
une gestion cohérente et renforcée du Train Express Régional (TER) dont la gouvernance intégrée
appelle à une coordination systématique au niveau interministériel. À cet égard, il a demandé au
Le Premier ministre s’assurera auprès du ministre chargé des transports terrestres, à la
consolidation des activités d’APIX, SENTER et SETER, prenant en compte, d’une part,
les enjeux techniques et financiers du TER et, d’autre part, le développement continu du
Blaise Diagne International Airport (AIBD) platform.

Enfin, le chef de l’État a demandé au Premier ministre de présider un comité
chemin de fer stratégique, un cadre institutionnel innovant de supervision, de coordination et
suivi de la mise en œuvre de la nouvelle politique ferroviaire du Sénégal.

Dans sa communication, le Premier ministre a appelé les ministres et en particulier les
Ministre, Secrétaire Général du Gouvernement pour assurer la gestion satisfaisante de
l’agenda législatif et réglementaire comprenant, à ce jour, l’élaboration de 83 projets de loi, 294
projets de décrets et 110 projets d’arrêtés. Il a rappelé la nouvelle doctrine en la matière
consistant à poser comme condition préalable à l’examen d’un projet de loi en Conseil des ministres,
l’élaboration des projets de décrets et d’arrêtés d’application.

À cette fin, il a invité le
les ministres pour assurer le bon fonctionnement des services juridiques dans les ministères,
en assurant leur renforcement en ressources humaines et en équipements.

Abordant le suivi des directives du Président de la République découlant de la
réunions du Conseil des ministres et celles découlant des conseils et réunions interministériels
qu’il devait présider, le Premier ministre a demandé aux ministres de surveiller scrupuleusement
à l’utilisation optimale, par leurs salariés concernés, de l’application mise à leur disposition
par le Cabinet du Premier Ministre. Cet outil renforcera la culture de l’évaluation des performances en
à travers des rapports trimestriels mis en œuvre qui seront soumis au Président de la
République.

Se référant spécifiquement à la directive présidentielle sur le renforcement de la
gouvernance des archives et des documents administratifs, le Premier ministre a exhorté la
les ministres doivent veiller à ce qu’un système d’archivage des activités soit mis en place par leurs ministères
et agents.

Il a invité le ministre chargé de la fonction publique, le ministre,
Secrétaire Général du Gouvernement, de finaliser, dans les meilleurs délais, le projet de décret
relative à la création de l’équipe multidisciplinaire chargée de la révision du Programme
Appui à la Modernisation de l’Administration (PAMA).

En outre, le Premier ministre a appelé le ministre chargé de l’Énergie à entreprendre
les étapes nécessaires pour accélérer les projets en cours dans le domaine
électrification rurale et renforcement des mesures visant à faciliter l’accès des ménages à l’énergie
solaire. Il a également insisté sur les méthodes permettant de réaliser, dans les meilleurs délais, une
gazoduc de Saint-Louis à Dakar à partir de l’exploitation du gisement de Grand Tortue
Ahmeyim (GTA). Concernant la gestion de la période de chaleur, caractérisée par des pics
consommation d’électricité, il a souligné la nécessité d’assurer l’approvisionnement
conséquent du réseau.

En vue de la réoccupation progressive des locaux de l’immeuble administratif « Mamadou
DIA” dès que possible, le Premier ministre a rendu compte des développements qui avaient eu lieu
dans la gestion du contrat de restauration de cet édifice.

SOUS LE TITRE DE COMMUNICATIONS DES MINISTRES :

 Le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a fait le point sur l’initiative de
Autoroutes fluviales;
 Le Ministre de la Famille et de la Solidarité a fait une communication sur la
conditions d’accès à la dialyse ;
 Le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale a fait le point sur le Forum GAVI
qui s’est tenue le 20 juin 2024 à Paris.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Fêtes de Bayonne, en deuil l’an dernier, se sont ouvertes devant des milliers de personnes – .
NEXT Mary Earps signe pour deux saisons (officiel) – .