Le deepfake vient de Russie – .

Le deepfake vient de Russie – .
Le deepfake vient de Russie – .

En moins de 24 heures, une vidéo montrant un prétendu concessionnaire automobile prétendant avoir vendu une Bugatti Tourbillon pour 4,5 millions d’euros à la première dame ukrainienne Olena Zelenska est devenue virale. Il s’agissait en réalité d’un mensonge complet.

18 millions de vues en moins de 24 heures. Une vidéo publiée sur X, ex-Twitter, mardi 2 juillet, a embrasé la Toile. Un homme se présentant comme le gérant d’une concession Bugatti à Paris affirme avoir reçu l’épouse du président ukrainien, Olena Zelenska, lors de son séjour à Paris le 7 juin. Et, reçu en main, il assure que la Première dame a acheté une Bugatti Tourbillon pour 4,5 millions d’euros. Un modèle rare produit à seulement 450 exemplaires.

Cette vidéo, publiée par une certaine « Camille Moscou », est accompagnée d’un message cinglant : « Alors que les Ukrainiens meurent dans une guerre absurde, Olena Zelenska s’achète une Bugatti Tourbillon pour 4,5 millions d’euros lors d’un séjour à Paris. Le contraste entre leur luxe et la misère de l’Ukraine est révoltant ». Les commentaires vont évidemment dans le même sens et les internautes dénoncent un achat fait « avec l’argent des contribuables » ou celui de l’Union européenne.

Suite après cette annonce

Et pourtant, sans surprise, il s’agit d’un « deepfake » – ou montage vidéo, en bon français.

Suite après cette annonce

Une vidéo créée par l’intelligence artificielle

Certains médias spécialisés dans la traque des « fake news », à commencer par CNN, ont immédiatement pointé du doigt d’étranges coupures dans la vidéo et des mouvements de lèvres incohérents, signes évidents d’une vidéo générée par l’intelligence artificielle. Bugatti n’a pas tardé à réagir en publiant un communiqué de presse indiquant que sa concession parisienne, exploitée par Autofficina Parigi, avait été victime d’une « désinformation ».

« Un soi-disant vendeur se réclamant du groupe Car Lovers et de sa marque sportive Schumacher Group a publié une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il indiquait que la concession Bugatti Paris avait vendu un véhicule au couple présidentiel ukrainien », a-t-il réexpliqué, ajoutant que le groupe « nie fermement à la fois l’existence de la transaction et, par conséquent, l’existence de la facture ».

Suite après cette annonce

Suite après cette annonce

« Les mentions légales obligatoires n’apparaissent pas sur la facture, le prix du véhicule est également erroné, le prix des options et leurs descriptions sont inexacts et incohérents, les graphismes sont obsolètes et le Car Lovers Group n’aurait jamais permis qu’un tel document soit émis », ajoute le communiqué.

Une campagne de désinformation russe

Selon plusieurs spécialistes de premier plan interrogés par CNN, cette vidéo fait partie d’une campagne de désinformation russe plus générale visant à « saper l’Ukraine ». Une campagne qui a déjà généré de nombreuses vidéos de désinformation. La seule différence est que cette fois-ci la vidéo n’a pas été publiée sur YouTube, la chaîne habituelle, mais sur un site créé pour l’occasion et appelé « Vérité Cachée France (sic) ».

Une plainte a été déposée par le concessionnaire automobile parisien.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Macron doit prendre acte de sa défaite » – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné