Jackie Smith réclame des toilettes publiques dans tous les parcs de la ville de Québec – .

Jackie Smith réclame des toilettes publiques dans tous les parcs de la ville de Québec – .
Jackie Smith réclame des toilettes publiques dans tous les parcs de la ville de Québec – .

Jackie Smith lance une pétition demandant l’ajout de toilettes publiques dans tous les parcs de Québec.

« Le manque de toilettes publiques peut être un véritable obstacle pour les gens qui veulent profiter des espaces publics et extérieurs », a indiqué le conseiller de Limoilou en conférence de presse mercredi matin.

Sans donner de chiffre précis pour sa demande, la cheffe de Transition Québec convient que doter tous les parcs du Québec de toilettes publiques nécessite un investissement important, mais nécessaire et souhaité par la population.

Même si le sujet est un peu tabou, « il y a une certaine volonté silencieuse », explique Mme Smith.

« Il faut que la ville ait un plan, car ce serait un déploiement majeur, mais il faut commencer quelque part », estime-t-elle.

Alors que les parcs, les rues piétonnes et les promenades sont bondés de monde en cette période chaude de l’été, la conseillère de Limoilou déplore que ces endroits soient pour la plupart des « déserts sanitaires ». Cette dernière demande donc à la Ville d’investir dans des toilettes publiques autonettoyantes ouvertes à l’année et 24 heures sur 24. Elle dit aussi recevoir de nombreuses plaintes de citoyens concernant le manque d’installations sanitaires dans les parcs et les artères commerciales.

Problème généralisé

En effet, dans ses demandes annuelles prébudgétaires à l’administration municipale, Jackie Smith demande depuis trois ans des toilettes publiques dans tous les parcs de Limoilou, ainsi que sur la 3e Avenue, où il n’y a pas d’installations sanitaires autres que celles des commerçants. Cela dit, plus largement, elle note que « cet enjeu touche toute la ville, pas seulement Limoilou », incluant les familles, les aînés et les personnes qui ont besoin d’utiliser fréquemment les toilettes.

« Les parcs et les espaces privés souillés par des gens qui n’ont pas trouvé d’autres endroits pour se soulager est un problème courant », constate le responsable de Transition Québec.

Il y a aussi des personnes sans domicile fixe qui, faute de toilettes publiques, « vont faire leurs besoins ailleurs, sur des propriétés privées, dans des ruelles, etc. »

« Cela devient une nuisance de plus en plus importante », affirme le conseiller de Limoilou.

Alors que le quartier Petit-Champlain sera doté d’installations sanitaires, Mme Smith estime que l’administration Marchand «favorise les touristes au détriment des citoyens», «une injustice» à ses yeux.

La pétition « pour des toilettes dans nos parcs et dans nos rues » est disponible sur le site de Transition Québec.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les créateurs de Winnipeg explorent le pouvoir unificateur des zines – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné