Des propos racistes d’une candidate du RN suscitent la polémique dans les Deux-Sèvres – .

Des propos racistes d’une candidate du RN suscitent la polémique dans les Deux-Sèvres – .
Des propos racistes d’une candidate du RN suscitent la polémique dans les Deux-Sèvres – .

Dorothée Champeau n’avait pas grand-chose à dire sur sa prestation du dimanche 30 juin 2024, au soir du premier tour des législatives. « Être au deuxième tour, c’est génial »a réagi le candidat du Rassemblement national qui venait d’obtenir 24,63% des voix dans la première circonscription des Deux-Sèvres, qui a fait une apparition dans les salons de la préfecture.

« Beaucoup pensent que tous les Noirs rentreront chez eux »

Lorsque son remplaçant ne lui répond pas, elle s’exprime alors – laborieusement – ​​sur d’autres sujets. Notamment sur la perception des positions de son parti. C’est alors que le dérapage incontrôlé se produit : « Il y a beaucoup de gens qui ne comprennent pas. Beaucoup pensent que tous les Noirs vont rentrer chez eux, alors que ceux qui travaillent, on ne va pas les renvoyer chez eux. »elle a expliqué, confondant couleur de peau et nationalité. « Ce sont eux qui profitent du système. »

Les propos rapportés dans notre édition papier de lundi ont fait sursauter la candidate socialiste, Nathalie Lanzi. « Nous condamnons fermement les propos racistes tenus par Dorothée Champeau »elle a écrit dans une déclaration, demandant « le retrait immédiat de (à) candidature ».

Demandé par France Blue Poitoula candidate du RN a assuré qu’elle n’avait jamais parlé de « noirs » : « Je ne vois pas pourquoi je dirais ce mot, car on ne parle plus exactement de couleur de peau. »

Le journaliste de La Nouvelle République qui a recueilli sa déclaration confirme néanmoins avoir entendu et noté précisément les propos rapportés dans nos colonnes. Tout comme notre collègue de Courrier occidental qui était avec elle à ce moment-là.

« Je parlais des étrangers qui profitent du système »

Invitée à s’expliquer, mercredi 3 juillet 2024, Dorothée Champeau a répondu à nos questions par écrit, car elle souffrait officiellement du Covid. Une réponse clairement rédigée par une tierce personne avec des éléments qui lui étaient adressés car tous les « tu » n’étaient pas remplacés par des « je » : « Je parlais des étrangers qui profitent du système social et de notre société en général. Que la France n’a pas vocation à être un comptoir social. Que vous ne regrettez en rien vos propos sincères, ceux-ci ayant été déformés par un journaliste présent, subjectif et engagé. »

Une attaque téléguidée d’un « conseiller » contre notre rédaction. Mais pas un mot d’excuse.

« Inqualifiable »

Les deux autres candidats qui ont participé à un débat mercredi ont condamné les propos de Mme Champeau. « C’est innommable ! C’est raciste ! On ne peut pas être élu par la République demain et tenir des propos comme ça », s’est indignée Nathalie Lanzi. « Je condamne évidemment ces propos, c’est du racisme », a réagi Bastien Marchive, regrettant que Mme Lanzi n’ait pas également déploré les propos antisémites de ses alliés de La France Insoumise.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Helen Halushka 1932 2024, avis de décès, nécrologie, nécrologie – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné