double proposition at the Jeu de Paume – .

double proposition at the Jeu de Paume – .
double proposition at the Jeu de Paume – .

Les nouvelles expositions proposées par le Jeu de Paume au Château de Tours durant toute la période estivale hantent les murs de l’institution culturelle tourangelle. Jusqu’au 10 novembre 2024, deux photographes y ont installé leurs œuvres. Deux expositions fondamentalement différentes qui se répondent pourtant.

Juliette Agnel, winner of the Prix Niepce – Gens d’images 2023

Dans les salles du rez-de-chaussée, Juliette Agnel donne vie à une nature luxuriante et énigmatique dans son exposition « Pierre, feuille, silex ». La photographe a choisi de montrer cinq séries qui ont marqué son travail récent.

Comment représenter l’immensité de l’espace ? Comment représenter l’humain dans cette nature immense ? Comment partager ces sentiments avec le spectateur ? Être en « l’immersion de ce sentiment »la photographe Juliette Agnel, lauréate du Prix Niepce – Gens d’Images 2023, a exposé ses images sur les murs du Château de Tours.

La photographe Juliette Agnel lors du vernissage de son exposition au Château de Tours en juin 2024.
© (Photo NR, Delphine Coutier)

Prises en Martinique, en Bretagne, dans la géode de Pulpi, en Espagne, dans les profondeurs des forêts ou dans celle de la terre, les photographies de Juliette Agnel respirent, vibrent d’une intensité folle. Couleurs, matières, vies minérales et organiques, l’artiste rend hommage « aux énergies de la nature », commente Marta Ponsa, commissaire de l’exposition. « Ses images nous incitent également à reconstruire notre parenté avec le vivant pour tenter de préserver son fragile équilibre.elle insiste.

La grandeur nichée dans l’infiniment petit

A l’étage, l’exposition de Gerda Paliušytė se visite presque avec déférence. L’infiniment préciosité des photographies de la photographe lituanienne se dessine dans un parcours très bien pensé de l’exposition. Dans une scénographie aérienne et minimaliste, les différents formats de la photographe se dévoilent en séries, se répondant et se défiant. Les détails d’un corps humain entrent en résonance avec les couleurs précieuses et éphémères d’une orchidée… La grandeur se niche dans l’infiniment petit.

Une des photographies de la série « Fleurs bleues » de Gerda Paliušytė, exposée au Jeu de Paume Tours jusqu’au 10 novembre 2024.
© (Photo Gerda Paliušytė)

Pour sa première exposition en France, la jeune artiste présente deux séries : Les garscommencé en 2021, et Fleurs bleuescommencées en 2022, qu’elle a conçues pour être exposées ensemble, comme une œuvre unique. Gerda Paliušytė est exposée au Château de Tours dans le cadre de la Saison de la Lituanie en France 2024. Les visiteurs peuvent ainsi s’immerger dans le travail très minutieux, précis et abstrait de l’artiste qui vit et travaille à Vilnius. Ses médias de prédilection sont la photographie, le film et les installations.
Avec le Jeu de Paume Tours, l’œuvre de Gerda Paliušytė se révèle dans toute sa subtilité et invite « porter un regard plus doux sur la coexistence des êtres »déclare Asta Vaičiulytė, la commissaire de « Tu me regardes ». Un concept de solidarité, d’empathie et de bienveillance si désirable et bienvenu en ce moment.

Pour ouvrir son regard, son esprit et sa bienveillance, il est nécessaire et utile d’aller se promener et de se perdre dans ce double parcours photographique, sophistiqué et exigeant, que propose le Jeu de Paume de Tours.

Jusqu’au 10 novembre 2024, au Château de Tours, 25, avenue André-Malraux. Ouvert du mardi au dimanche, de 14h à 18h. Tarifs : 4,50 € et 2,30 € ; gratuit pour les moins de 27 ans, les scolaires et les demandeurs d’emploi. www.chateau.tours.fr

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Maltraitance animale dans un élevage de canards en Mayenne – .
NEXT Baromètre de mai 2024 sur les temps d’attente aux contrôles aux frontières dans les aéroports parisiens – .