Jacob Fowler se joindra aux Canadiens de Montréal au printemps 2025 – .

Samuel Montembeault commence à ressentir une certaine pression dans sa vie professionnelle.

Tout indique que Jacob Fowler passera une dernière année à l’université avant de devenir professionnel la saison prochaine.

Aïe. Montembeault s’attendait à ce que Fowler passe au moins trois ans à l’université, mais il semble déterminé à signer son contrat professionnel au printemps 2025, après sa deuxième saison dans la NCAA.

Il pourrait même jouer des matchs dans la LNH avant la fin de la saison. Il sera intéressant de voir comment la situation évolue pour Montembeault, Primeau et même les Dobes.

Avec l’arrivée de Fowler, la compétition pour les postes de gardien de but va devenir féroce. Fowler est considéré par plusieurs comme le futur Carey Price de Montréal, ce qui signifie que Montembeault ne sera probablement pas le gardien numéro un très longtemps.

La pression est sur ses épaules, d’autant plus que Fowler a été impressionnant lors de sa première saison à Boston College. Il a été le meilleur gardien de toute la NCAA.

« C’était une année très spéciale. Le groupe que nous avions était très spécial et je ne pense pas avoir vécu cela souvent. »

« Cela ne s’est pas terminé comme on l’aurait souhaité (défaite en finale contre Denver), mais cela donne un peu plus de motivation pour la saison prochaine. » dit Fowler.

On peut dire sans se tromper que Fowler était tout simplement en feu, ayant remporté le plus de victoires dans la NCAA la saison dernière (32), sans parler de son classement dans le top 10 en moyenne de buts encaissés (2,14) et dans le top 5 en pourcentage d’arrêts (.926).

« Cette année représente une étape importante dans mon développement, il dit.

« Ma décision de passer par la NCAA a été motivée par mon désir de devenir plus fort et plus rapide. »

Fowler a décidé de passer l’été dans la région de Boston pour mieux se préparer pour sa deuxième saison universitaire.

« Nous avons accès à des salles d’entraînement, à la patinoire et à des professionnels comme des nutritionnistes. Tous mes indicateurs au gymnase sont en hausse alors que mon poids et mon pourcentage de graisse sont en baisse. »

« Je ne sais pas si je deviendrai professionnel après cette année » dit-il avec un sourire narquois… ce qui disait tout…

« Si vous avez suivi ma progression, vers la fin des régionales et dans le Frozen Four, mon jeu était beaucoup plus calme, je me sentais plus à l’aise. »

« J’ai joué au championnat national et je n’avais pas l’impression de jouer le plus grand match de l’année et, avec le recul, je ne pense pas qu’il y ait de meilleure sensation. »

Montembeault sait qu’il devra travailler plus fort pour conserver sa place face à cette jeune sensation montante. La compétition s’annonce rude et l’avenir devant le filet des Canadiens est incertain.

On ne le dira jamais assez : Samuel Montembeault ne terminera pas son contrat à Montréal. Il sera échangé avant…

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Brest, appel à manifester contre l’extrême droite jeudi 18 juillet.
NEXT L’eurodéputé grec détenu en Albanie libéré de prison pour Strasbourg – Euractiv FR – .