Le monde du cyclisme urbain ne veut plus du « Far West » ambiant – .

Le monde du cyclisme urbain ne veut plus du « Far West » ambiant – .
Le monde du cyclisme urbain ne veut plus du « Far West » ambiant – .

Le maire répondait ainsi à la prudence de Franck Coupeau, du groupe d’opposition municipale Le Renouveau, face aux « dérives majeures » constatées dans les rues et à la « nécessaire pédagogie » à mettre en œuvre.

Priorité non donnée aux piétons, y compris sur les passages piétons, circulation sur les trottoirs, manque d’éclairage, vitesse excessive dans les zones fréquentées par les promeneurs… La « très forte augmentation de l’usage » du vélo constatée par Jean-François Fountaine, et son lot d’incivilités ou d’insouciances, peuvent générer danger et conflits pour les usagers de la rue.

Points noirs

Olivier Prentout, adjoint au maire en charge des mobilités, explique avoir longuement discuté il y a quelques jours avec la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), les Boîtes à vélo et d’autres organisations cyclistes. Et un consensus s’est dégagé « sur la nécessité de changer de braquet sur le vivre ensemble. Il y a une massification, certes, mais il ne faut plus que ce soit le Far West ! »

Et d’appeler, clairement, à « un retour à l’application des règles » du code de la route pour pacifier le partage de la voie publique avec les piétons et autres usagers. L’adjoint aux mobilités, répondant à Thierry Tougeron du groupe Le Renouveau, précise également qu’un « travail d’actualisation » sur les emplacements de circulation qui posent problème « devrait être livré dans le courant de l’été » pour un rapport disponible en septembre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Yoann Pageaud, patron de Lys noir – .
NEXT les jeunes dessinent les mythes du quartier – .