Les fonctionnaires fédéraux s’opposent au travail de bureau trois jours par semaine.

Les fonctionnaires fédéraux s’opposent au travail de bureau trois jours par semaine.
Les fonctionnaires fédéraux s’opposent au travail de bureau trois jours par semaine.

Quelque 91 % des fonctionnaires fédéraux membres de l’Alliance de la Fonction publique du Canada « s’opposent fermement » à la directive de retour au travail au bureau trois jours par semaine.

Le grand syndicat pancanadien des fonctionnaires fédéraux a sondé ses membres pour savoir ce qu’ils pensaient de la directive du Conseil du Trésor imposant trois jours de travail au bureau à compter du début septembre.

Quelque 65 000 membres ont répondu au sondage, a indiqué l’AFPC dans un message à ses membres. Et 91 % « s’opposent fermement à la nouvelle directive » sur le télétravail.

La présidente du Conseil du Trésor, Anita Anand, avait soutenu que la situation changerait peu, en pratique, puisque nous passerions de « deux à trois jours par semaine au bureau » à trois jours par semaine au bureau.

Mais depuis, les syndicats de fonctionnaires fédéraux font campagne contre ce retour au bureau trois jours par semaine.

L’AFPC soutient que lors des dernières négociations de convention collective, elle avait inclus une lettre d’entente dans laquelle le gouvernement fédéral s’engageait à collaborer avec les syndicats sur la question du télétravail.

Elle utilise cette lettre d’entente pour déposer des griefs contre le Conseil du Trésor et a invité ses membres à déposer des griefs individuels.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le sanglier Toto sera enfin euthanasié – .
NEXT « J’ai le privilège de partager la scène avec deux accordéonistes extraordinaires » – .